8 astuces pour prévenir les fuites urinaires au quotidien

28.08.2018    Catégories : Les règles et la santé

Si vous souffrez de fuites urinaires, cet article est fait pour vous ! Alimentation, sport, habitudes de vie : on fait le point sur des astuces simples du quotidien pour limiter les fuites urinaires.

Ajuster son alimentation pour limiter les fuites urinaires

1/ Surveiller son alimentation

Ce que nous mangeons et buvons peut avoir un impact sur notre vessie ! En effet, un certain nombre d’aliments et de liquides ont un effet irritant et excitant sur la vessieaggravant les symptômes de l’incontinence par impériosités et donc les fuites urinaires : café, thé, chocolat, sodas, alcool (et tout particulièrement le vin blanc !), épices et parfois mêmes produits laitiers ! Pour savoir ce qui vous convient et ce qui ne vous convient pas, notez pendant quelques semaines ce que vous mangez et comment vous ressentez votre vessie : vous pourrez ainsi déterminer par vous-même les aliments à éviter.

2/ Boire pour limiter les fuites urinaires ? Oui mais pas trop !

Boire beaucoup pour éliminer les irritants de la vessie, c’est bien, mais lorsqu’on souffre de fuites urinaires, cela peut causer quelques problèmes… A l’inverse, boire trop peu, en se disant que cela limitera le nombre de fuites urinaires, n’est pas une solution car les urines concentrées favorisent le développement des infections urinaires.
Tout est donc dans le juste milieu ! Pour les patientes atteintes d’incontinence urinaire, il est conseillé de boire environ 1,5 litre d’eau par jour, réparti tout au long de la journée (en privilégiant si possible les moments où l’on sait qu’on aura un accès facile aux toilettes).

3/ Bien choisir son activité sportive

Faire du sport c’est important pour rester en forme ! Malheureusement, certaines activités font plus de mal que de bien à notre vessie : de nombreuses athlètes de haut niveau souffrent d’ailleurs de fuites urinaires! Les sports comme la gymnastique, la course à pied, le basket, le saut en hauteur ou le lancer de poids augmentent la force exercée sur les muscles du plancher pelvien: les impacts au sol, l’augmentation de la pression à l’intérieur du ventre quand on prend son élan ou qu’on pousse pour lancer quelque chose… Tout cela contribue à dérégler le fonctionnement des sphincters et à provoquer l’incontinence d’effort.

4/ Arrêter de fumer

La cigarette a pour premier effet d’irriter la vessie mais ce n’est pas tout : elle provoque aussi des pathologies pulmonaires comme l’asthme et la toux chronique, qui sont à l’origine de l’augmentation de la pression sur le plancher pelvien. Le tabac accroît ainsi le risque d’apparition d’incontinence urinaire à l’effort.

5/ Perdre du poids

L’association française d’urologie met l’accent sur les liens entre incontinence et surpoids : l’obésité sévère multiplie par cinq les risques de fuites urinaires! L’augmentation des kilos dans l’abdomen augmente la pression sur la vessie et le plancher pelvien et peut même altérer certains nerfs liés aux muscles de la vessie et aux sphincters. Autrement dit: les kilos en trop peuvent entraîner incontinence d’effort et/ou incontinence par impériosités.

6/  Booster son transit

Tout comme la prise de poids, la constipation accroît les risques d’incontinence urinaire: elle pèse sur les muscles abdominaux et le plancher pelvien et contribue à aggraver les fuites urinaires.  
Adopter un régime riche en fruits et légumes peut améliorer le transit et ainsi limiter le fait de pousser pour évacuer les selles !

7/ Limiter les charges lourdes…

Toujours cette histoire de pression intra-abdominale : porter une charge lourde, c’est accroître la pression sur la vessie et les muscles pelviens et contribuer au dysfonctionnement des sphincters. Pour limiter les fuites urinaires, on vous recommande donc d’éviter dans la mesure du possible de porter des charges lourdes!  Et de façon générale, mieux vaut limiter tous les facteurs de risque augmentant la pression abdominale comme monter les escaliers, tousser, éternuer…

8/… ou tout du moins contracter le périnée !

Toux, éternuements, charges lourdes, escaliers… Au quotidien, on ne peut pas toujours éviter ces situations : quand on n’a pas d’ascenseur et qu’on veut rentrer chez soi, quand on déménage et qu’il faut porter les cartons, quand le petit dernier réclame un câlin dans les bras, quand on a un gros rhume et qu’on tousse toutes les cinq minutes ou quand on est pris d’un fou rire!
Dans ces cas-là, une chose à faire : pensez à contracter le périnée avant de passer à l’action ! Au début, ce sera parfois difficile d’y penser mais au final cela deviendra un réflexe et vous permettra de limiter au maximum les fuites urinaires. Vous pouvez pour commencer mettre systématiquement une serviette lavable.

On ne va pas s’empêcher de rire à cause des fuites urinaires ! Alors, à vos marques, prêtes, partez : contractez votre périnée !

Articles en relation

Ajouter un commentaire Abonnez-vous aux commentaires

 (avec http://)

Le produit a été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 éléments dans votre panier. Il y a un élément dans votre panier.
Total produits
Continuer le shopping Commander