Atelier recyclage des épluchures avec Marie Cochard !

14.04.2017    Catégories : Dans Ma Culotte rencontre ...

Le recyclage, la réduction des déchets, l'économie verte, ça vous parle ? Aujourd'hui on prend un cours de recyclage des épluchures, oui des épluchures ! Et notre professeure particulière n'est autre que Marie Cochard, auteure du livre "Les épluchures, tout ce que vous pouvez en faire".

Marie Cochard nous livre ses astuces de recyclage

Marie Cochard, journaliste et reine du recyclage

Portrait de Marie Cochard, tête chercheuse de recettes sur le recyclage

Marie Cochard, originaire de Normandie tout comme nous, est journaliste, mais pas que ! Elle a grandi à la campagne avec comme principe "rien ne se perd, tout se transforme". Elle a toujours eu à cœur d'utiliser tout le potentiel de chaque chose. Sa réflexion sur l'innovation verte et les initiatives durables grandissant, c'est donc tout naturellement que lui est venue cette idée de réutiliser les épluchures.

Zoom sur son ouvrage dédié au recyclage des épluchures

Marie Cochard offre une deuxième vie aux épluchures, souvent mises à la poubelle une fois retirées des aliments. Et oui, on peut faire autre chose avec les épluchures qui ne sont pas des déchets ! Ils ont encore beaucoup à nous apporter ... enfin, quand ils sont bios !

Marie Cochard nous donne ses astuces dans son livre "Les Épluchures, tout ce que vous pouvez en faire".  Les recettes créées par nos grands-parents, pour qui le mot "jeter" n'existait pas, constituent la base de cet ouvrage. Marie Cochard les a remises au goût du jour. Ca ne vous rappelle pas quelque chose ? Des pièces de tissu utilisées pour les règles par nos grands-mères remises au goût du jour avec des motifs colorés et des pressions ? ;)

Idées de recyclage dans son ouvrage

Cet ouvrage nous livre de nombreuses surprises: La première, c'est que les épluchures de fruits et de légumes ne sont pas les seules à passer par la case recyclage ! Des recettes sont aussi dédiées aux agrumes, aux herbes aromatiques ou encore aux fruits de mer. La deuxième surprise concerne les portraits qui sont réalisés. Les personnes mises en lumière ont toutes un point commun : leur métier est de recycler ! Dans des domaines différents, ces entrepreneurs créént des objets à partir d'épluchures, et les résultats sont surprenants : des peaux d'avocats sont utilisées comme des teintures naturelles, des peaux de poissons se transforment en cuir et les paillettes d'huîtres deviennent des compléments alimentaires pour les volailles !



Interview garantie sans recyclage !

Votre livre regorge de nombreuses astuces sur des aliments très variés allant des fruits et légumes aux fruits de mer en passant par les herbes aromatiques. Comment avez-vous déniché toutes ces idées de recyclage et pendant combien de temps avez-vous mené vos recherches ?

J'ai sillonné la campagne pour rencontrer nos anciens, anciens qui ont encore cette mémoire du « rien jeté ». Car, rappelons-le : les produits n'ont pas toujours été sur-emballés et les camions poubelles n'ont pas toujours existé ! Autrefois, on vivait avec peu, tout était donc plus précieux. Chaque chose avait ainsi son utilité et puis on inondait pas encore les fruits et légumes de pesticides ! L'utilisation de l'économe est donc récente !

Or, maintenant que nous essayons de promouvoir une agriculture plus respectueuse de l'environnement et de la santé des hommes, nous devons rafraîchir nos mémoires quant aux usages et diverses possibilités de recyclage de toutes ces bonnes choses offertes par Dame Nature, afin d'éviter au maximum le gaspillage !

En essayant des astuces, avez-vous rencontré des "râtés" que vous avez préféré ne pas indiquer proposer dans votre livre ?

Évidemment quand on expérimente, on se confronte au risque de rater certaines choses ! Seulement, comme me l'a, si justement, fait remarqué Natacha, ce qu'il y a de bien avec les épluchures c'est que destinées au compost, on ne perd rien à essayer de les recycler !

J'avoue donc ne pas avoir été toujours très satisfaite de mes résultats de teintures végétales. Certaines demandent un fixateur, quand d'autres n'en demandent pas... il s'agit là d'un savoir-faire à part entière !

Je me suis offert, depuis, un worshop avec Aurélia (créatrice textile qui a créée la marque Whole qui figure dans le livre) qui m'a appris à teindre du linge ancien en rose poudré avec des peaux d'avocats ou en jaune acide avec des fanes de carottes. Mais n'allez pas penser que la teinture à base d'épluchures n'a désormais plus de secret pour moi ! Une vie ne suffirait pas à maîtriser cette alchimie qui se révèle infinie !

Le recyclage des herbes aromatiques, c'est aussi possible !

Parmi les astuces découvertes, quelle est celle qui vous a le plus surprise ?

Je dirais l'intérieur d'une peau de banane qui permet de cirer ses chaussures, les pelures d'oignons réduites en poudre qui deviennent farine d'appoint pour une tarte ou une pizza « maison », les coquilles d'huitres, anti-tartre puissant à disposer dans ses appareils électroménagers (bouilloire, cafetière, lave-vaisselle, lave-linge...) pour n'en citer que quelques-unes !

Les épluchures doivent-elles être recyclées assez rapidement une fois que l'on a consommé les aliments pour conserver toutes leurs vertus ?

Cela dépend de l'usage que l'on souhaite en faire... J'entends par là que s'il s'agit de réaliser une gelée de queues de fraises, oui, mieux vaut la préparer tout de suite pour profiter des vertus qu'elles contiennent ! À l'inverse, nombre d'astuces nécessitent une étape de séchage (par exemple les queues de cerises qui infusées sont diurétiques et excellentes pour les reins ou encore les feuilles d'artichauts, détoxifiantes et bénéfiques au foie...), d'autres encore peuvent être congelées (ce qui permet de conserver les bienfaits de la plante, c'est notamment le cas des verts de poireau, des pépins de pommes...)

Peut-on conserver les épluchures ensemble dans un seau par exemple ou est-il préférable de les conserver séparément ?

Il faut absolument les séparer au risque de les voir pourrir et parce qu'elles se parfument les unes les autres ! Par contre, on peut faire bouillir toutes ses retailles afin de réaliser un délicieux bouillon (exit les bouillons cube à l'huile de palme vendus en grandes surfaces!), lequel peut être congelé dans des bacs à glaçons afin d'être utilisé le moment idoine !

En une phrase, que doit-on retenir de votre ouvrage ?

Que tout, absolument tout peut servir à quelque chose, il suffit simplement de changer de regard et d'expérimenter pour réaliser que rien ne perd, tout se transforme et tout se créée !



Nous remercions Marie pour sa bonne humeur et ses réponses, et aussi pour les photos de son site que nous avons pu utiliser ! Vous pouvez retrouver son livre en librairie et son actualité sur son blog La Cabane anti-gaspi.

Et vous, connaissez-vous des recettes à base d'épluchures ?



Ajouter un commentaire Abonnez-vous aux commentaires

 (avec http://)

Le produit a été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 éléments dans votre panier. Il y a un élément dans votre panier.
Total produits (TVA incl.)
Total (TVA incl.)
Continuer le shopping Commander