Le clitoris : anatomie d’un organe méconnu

Margot Peignier
article publié le 01/05/2020 / dernière mise à jour le 19/06/2020

Le clitoris, aussi appelé organe clitoro-urétro-vaginal, est un organe appartenant au système génital féminin. Longtemps, seul le gland n'a été étudié alors qu'il n’est que la partie visible du clitoris. État des lieux de cet organe uniquement dédié au plaisir féminin.

Définition : Qu’est-ce que le clitoris ?

La découverte de l’existence du clitoris et de son rôle ne date pas d’hier car déjà en 1559 l’anatomiste Realdo Colombo clame en être à l’origine. Une chose est sûre, il ne se méprend pas sur son rôle car il écrit : “Le clitoris est par excellence le siège du plaisir de la femme”.  Pourtant, le clitoris pâti d’un manque de recherches à son sujet.

Il faudra en effet attendre 2017 pour que l’organe génital féminin dans sa globalité soit représenté dans un manuel scolaire destiné aux classes de 4e (sujet pourtant au programme depuis des années). En 2016, le rapport du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes relatif à l'éducation à la sexualité fait état de chiffres sidérants : 1 jeune fille de 15 ans sur 4 ne sait pas qu’elle a un clitoris. 

Un état des lieux de cet organe merveilleux s’impose !

Le clitoris, parfois appelé organe bulbo-clitoridien ou encore organe clitoro-urétro-vaginal (CUV), est un organe du système génital féminin qui entoure le vagin. Tout comme le pénis, le clitoris est un organe érectile. C’est à dire que sous l’effet de l’excitation, il se gorge de sang et gonfle. Sa taille varie en fonction des personnes. En moyenne, il mesure entre 11 et 13 cm. . Il a une forme de double arche mais on n’aperçoit que la partie externe : le gland.

Il est composé de 4 parties, dont une seule est visible réellement.

Schéma du clitoris
"Le clitoris" (Le Petit Manuel Sex Education, ©Lisa Villaret)

Le gland du clitoris ou gland clitoridien

Le gland du clitoris (aussi appelé “le bouton”) est la seule partie partiellement visible de cet organe. Il se situe à l’extérieur de la vulve, en dessous du pubis. Son aspect varie en fonction des personnes. “Il peut faire la taille d’un petit pois, ou celle d’un cornichon” (source Manuel Sex Education). Il n’y a pas de taille standard pour le gland, de plus celle-ci varie au cours de la vie (à la ménopause il a tendance à grossir). On estime en moyenne que la taille varie entre 0,5 et 1 cm.

Parfois il peut être entièrement caché par un petit repli cutané nommé “capuchon”

Les corps caverneux

Les corps caverneux, soit les deux piliers du clitoris, sont deux branches pouvant mesurer jusqu’à 12 à 15 cm, et longent la face interne des os du bassin. 

Ce sont des corps “érectiles” cela veut dire qu’ils se gonflent de sang sous l’effet de l’excitation sexuelle.

Le corps du clitoris ou corps spongieux, est formé par la jonction des deux piliers qui entourent le vagin.

Fonction du clitoris

Le clitoris c’est le seul organe de tout le corps humain qui est uniquement dédié au plaisir féminin ! Il est responsable de la quasi totalité de la sensibilité et de la sexualité féminine. Et la cerise sur le gâteau c’est qu’il ne perd jamais de sa vigueur au fil du temps.

Le clitoris est un organe érectile exactement comme le pénis en beaucoup plus sensible. Avec environ 8000 terminaisons nerveuses, le clitoris est l'organe le plus sensible qu'on puisse trouver chez l'être humain. De quoi bien s’amuser !

Pour vous donner une idée : en comparaison, le gland du pénis masculin n'en possède que 4000 à 6000. et la pointe du doigt 3 000.

Le gland peut être stimulé directement de manière externe et la partie interne du clitoris peut être touchée par stimulation vaginale, ce qui met fin immédiatement au mythe de l’orgasme vaginal versus l’orgasme clitoridien et modifie la perception de la manière de stimuler le clitoris pour atteindre l’orgasme.

Quelles sont les affections qui peuvent toucher le clitoris ?

Le clitoris peut être victime d’atteintes plus ou moins graves. En cas de doute il est toujours préférable de contacter un·e professionnel·le de santé.

Des irritations

Sous-vêtements ou vêtements trop serrés, savon trop agressif, transpiration, utilisation d’un sex-toy, selle de vélo… Les agressions peuvent être multiples et viennent souvent de notre environnement.

De l’herpès génital

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible qui peut atteindre la zone du clitoris.

Une mycose vaginale

La mycose vaginale est une infection du vagin due à un champignon ou levure. Elle peut se manifester par une irritation, des pertes vaginales anormales et une inflammation du vagin, des lèvres et du clitoris. (Voir aussi notre article sur la vaginose)

Des microfissures

Ce sont des blessures qui peuvent être dues à des caresses ou une pénétration trop brutale, des coups d’ongles ou de rasoir.

Autres affections

De manière générale des problèmes hormonaux, atteintes du système nerveux ou des facteurs comme le stress peuvent diminuer le débit sanguin clitoridien et vaginal.

Il est important de rappeler que nous avons chacun·e nos particularités anatomiques. La taille et formes des lèvres, du clitoris, du capuchon ou encore la pilosité peuvent varier (comme le pénis des hommes). Il n’y a pas une anatomie standard de l’appareil génital féminin mais des anatomies multiples ! Chaque femme est unique 

FAQ du clitoris

#Pourquoi mon clitoris est-il sensible ?

Le clitoris est un organe ultra-sensible il possède plus de 8 000 terminaisons nerveuses, alors que le pénis en comparaison n’en possède au maximum que 6 000.

#Est-ce que la taille de mon clitoris est normale ?

Vous ne pouvez voir que la partie externe de votre clitoris qui est le gland. 

Même petit, celui-ci reste fonctionnel et capable de donner beaucoup de plaisir. Rarement (moins de 1 femme sur 1000), le gland est inexistant et donc non fonctionnel, les femmes concernées ne ressentiront rien à la stimulation de cette zone mais heureusement il reste toute la partie interne du clitoris qui peut être stimulée !

#Mon clitoris est parfois douloureux, est-ce normal ?

Comme évoqué dans le paragraphe au-dessus, certaines IST ou d’autres éléments de votre environnement peuvent affecter votre clitoris. Des caresses maladroites, un manque de lubrification peuvent aussi causer des douleurs au clitoris. 

#J’ai des démangeaisons au clitoris, dois-je m’inquiéter ?

Cela peut venir d’éléments extérieurs bénins comme un frottement dû à un vêtement trop serré ou l’utilisation d’un sex toy dont la composition ne vous convient pas. Si le problème persiste vous pouvez consulter un.e professionnel.le de santé qui pourra vous aiguiller.

#Je souffre d’une hypertrophie du clitoris, que faire ?

Une hypertrophie clitoridienne est une augmentation de la taille du clitoris. Si l'hypertrophie entraîne une perte de libido importante ou des déséquilibres difficiles à traiter, une réduction sous anesthésie locale peut être réalisée. Elle consiste à réduire les dimensions du clitoris sans altérer sa sensibilité.

#Mon clitoris est insensible, est-ce possible ?

Il est difficile de comparer les ressentis, car au-delà du fonctionnement du clitoris il y a bien sûr l’excitation qui est à l’origine de sa stimulation. Et bien souvent quand on parle de stimulation et de plaisir tout se passe dans la tête. Avec un peu d’entraînement et de détente le plaisir peut vite être trouvé !

#Comment savoir si je suis “clitoridienne” ou “vaginale” ?

L’orgasme clitoridien ou vaginal cela n’existe pas, c’est un mythe (qui a la vie dure) ! Lors d’un orgasme c’est toujours le clitoris qui entre en jeu. Lors d’une pénétration c’est la partie interne du clitoris qui procure le plaisir par le frottement du pénis contre les racines et le bulbe. Lors de frottements en surface de la vulve c’est la partie externe du clitoris qui procure du plaisir (le gland).

Découvrir son clitoris pour mieux le connaître

“Connais-toi toi-même”, Socrate ne pensait probablement pas du tout au clitoris quand il a énoncé son précepte de vie pourtant il s’applique parfaitement au sujet. Faire connaissance avec son clitoris, le regarder, le caresser voire même le dessiner c’est un bon début dans la découverte de cette organe passionnant. Plus vous vous connaîtrez, plus vous serez en mesure de ressentir du plaisir ;)



Margot Peignier
Rédactrice
Employée en startup et rédactrice freelance depuis maintenant 4 ans, Margot est passionnée par les ressources humaines, la recherche du sens au travail et les femmes dans la tech. Sujets de prédilection : égalité et empowerment des femmes.