Clitoris : pourquoi en parler est tabou ?

27.02.2019    Catégories : Anatomie Femme

Le clitoris, c’est un peu le Voldemort de la sexualité. Son nom reste souvent imprononcé, et son existence floue. Malheureusement, ce manque de connaissance sur l’anatomie féminine peut devenir un problème: comment jouir si on ne connaît pas son organe du plaisir ?

Observer sa vulve à travers un miroir

Le clitoris est une organe très sensible: il compte plus du double de capteurs sensoriels que le gland du pénis. Il est entièrement dédié au plaisir et est très sensible aux caresses et aux différences de températures… Pourtant, cet organe reste malheureusement méconnu de nombreuses femmes et hommes, comme la plupart des organes de l'anatomie féminine ! Alors voici quelques informations sur le clitoris pour connaître les bases du sujet !

De quoi est formé un clitoris ?

On pense souvent, à tort, que le clitoris n’est que le petit bouton apparent, surmonté d'un capuchon, situé au sommet des petites lèvres de la vulve, juste au dessus du méat urinaire (le trou pour faire pipi) et de l’entrée du vagin. C’est faux : il ne s’agit que du gland du clitoris : cet organe est beaucoup plus étendu en interne. Le corps du clitoris est fait de deux « piliers de clitoris », qui fusionnent au niveau du pubis. Lorsqu'une femme est excitée, l'organe se gorge de sang le faisant gonfler. Et comme il contourne le vagin, cela permet de prendre du plaisir lors de la pénétration vaginale. Au dessus de la paroi supérieure du vagin (côté ventre), la partie du clitoris la plus proche est le bulbe clitoridien, ou l’arche bulbaire. Elle est très sensible, c'est d'ailleurs ce que l'on appelle souvent le point G. C'est pourquoi une stimulation sous forme de mouvement de crochet ou de « viens-ici » à l'intérieur du vagin permet pour beaucoup de faciliter l'orgasme.

Mon clitoris est-il normal ?

Comme toutes les parties du corps humain, la taille et la forme du clitoris dépendent des personnes. Certaines ont un gland du clitoris très apparent, quand d’autres en ont un plus discret, parfois presque entièrement « caché » sous son capuchon. En moyenne, cette partie visible mesure 3 à 5 millimètres, ce qui n’est rien en comparaison avec l’organe qui mesure au total 11 centimètres environ ! Et cette taille peut évoluer : les personnes trans qui prennent des hormones pour devenir un homme voient souvent leur clitoris grandir et grossir. Au delà de la forme du clitoris, certaines personnes se demandent pourquoi même en l'ayant trouvé, elles n'arrivent pas à avoir d'orgasme. Cela n'est tout simplement pas automatique : chacune doit trouver la manière de le stimuler qui lui plait le plus… Mais ça, on en parlera dans un prochain article !

Pourquoi ne sait-on que si peu de choses sur le clitoris ?

En 2016, un rapport annonçait qu’en France, 1 fille sur 4 de 15 ans ne savait pas ce qu’était un clitoris. Pourtant, son existence est connue depuis bien longtemps... Trois siècles avant Jésus Christ, Hippocrate y faisait déjà référence en faisant la (fausse) théorie que sa stimulation augmentait la fertilité des femmes. Sa stimulation augmente en fait le plaisir mais c'est tout ! Ce n'est ensuite qu'au 16e siècle qu’un médecin italien s’y est intéressé de plus près, « découvrant » que le clitoris est le « siège » du plaisir féminin. En bref, on sait depuis longtemps que le clitoris permet d'accéder à la jouissance mais les recherches et publications à ce sujet sont extrêmement faibles. Cet organe est le grand oublié des livres expliquant le corps aux enfants, et il n’a été cité dans un manuel scolaire pour la première fois qu'en 2017. Il y a donc encore beaucoup à faire en terme de sensibilisation auprès des plus jeunes, mais aussi souvent des adultes… Quant à savoir « pourquoi » parler de clitoris semble poser problème, on peut parler du tabou du plaisir féminin. D’un côté, il y a le slut-shaming, c’est à dire le fait de juger une femme sur sa sexualité. De l’autre, plus grave encore, les mutilations sexuelles comme l’excision, qui consiste à retirer le clitoris pour empêcher la jouissance, toucherait 3 millions de filles chaque années dans le monde. Il n'y a pas forcément une solution simple, mais parler du clitoris semble primordial, car plus il y aura de gens sensibilisés , plus les fem mes pourront accéder simplement à leur plaisir.

Ajouter un commentaire Abonnez-vous aux commentaires

 (avec http://)

Le produit a été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 éléments dans votre panier. Il y a un élément dans votre panier.
Total produits
Continuer le shopping Commander