cup et stérilet : les risques sont-ils prouvés ?

Anouk Perry
article publié le 14/12/2019

Quand on utilise une CUP, une mise en garde est régulièrement répétée : la coupe menstruelle risquerait de provoquer l’expulsion du stérilet par effet ventouse… Nous avons voulu savoir si cela est vrai, ou non.

Le stérilet, ou Dispositif Intra-Utérin (DIU pour les intimes), est un moyen de contraception qui consiste en le fait d'insérer un dispositif en forme de T dans l’uterus, se finissant par un fil qui sort par le col de l’utérus dans le vagin.

Il en existe deux sortes : celui en cuivre, une matière spermicide, et celui diffusant localement des hormones. On peut s’en faire poser un à tout âge, que l’on ait eu des enfants ou non.

Comment éviter l’effet ventouse de la cup quand on a un stérilet ?

Il est simple d’éviter ce fameux effet ventouse en retirant la cup. Il suffit de la pincer à sa base. Attention, il faut le faire délicatement car cela peut faire légèrement déborder la coupe menstruelle, mais ce n’est pas très compliqué. Si vos doigts n’arrivent pas à attraper la protection pour la pincer, il suffit de pousser avec ses muscles du périnée pour la faire descendre un peu.

Cependant, ce fameux effet ventouse qui provoquerait la perte du stérilet est plus une théorie, à prendre avec des pincettes. La sage-femme Caroline Reiniche en explique les limites :

« Même si la patiente n’a pas pris soin d’éviter l’effet ventouse, l'appel d'air peut aller jusqu'au col, mais pas jusqu'à l'utérus où se trouve le DIU, car lui ne contient pas d'air ! Il est calé entre les parois de l’utérus, donc il ne peut pas être "aspiré".

L'expulsion est dans tous les cas due à des contractions de l'utérus. La question est de savoir si la coupe peut dans certains cas provoquer des contractions responsables d'une augmentation du risque d'expulsion. »

Pour répondre à cette question, la médecin Maëlle Thouret s’est penchée sur la question dans une étude sur les liens entre l’expulsion du stérilet et utilisation d’une cup. C’est la seule en France à en avoir fait une sur ce sujet.

Étude sur l’utilisation de la cup avec un stérilet : le constat

Ce docteur a suivi 207 patientes dont 75 qui utilisaient la coupe menstruelle sur une année. 10,5% des femmes qui se protègent pendant leurs règles avec une cup ont expulsé leur DIU, contre 4,2% sans.

Par ailleurs, 75% des utilisatrices de la coupe menstruelle qui ont expulsé leur stérilet l’ont fait pendant leurs menstruations alors qu’aucune des patientes non-utilisatrices n’a perdu son stérilet sur cette période…

La sage-femme Caroline Reiniche tempère :

« Il s'agit d'une première étude, sur de petits effectifs, elle ne peut pas suffire à être catégorique sur l'existence d'un sur-risque. D'autres études sont nécessaires, pour confirmer une corrélation entre l'utilisation d'une coupe et le risque d'expulser un DIU, mais aussi explorer le mécanisme en jeu. »

L’étude souligne les risques de l’utilisation de la coupe menstruelle chez les patientes porteuses d’un DIU mais reste pour l’instant trop faible pour suggérer sa contre indication. On peut d’ailleurs y lire, en conclusion :

« L’analyse complémentaire portant sur l’utilisation effective de la coupe menstruelle met cependant en avant un taux d’expulsion quatre fois supérieur à celui des patientes n’utilisant pas la coupe menstruelle »

Faut-il arrêter de porter une cup avec un stérilet ?

Certains médecins interdisent depuis des années à leurs patientes, pourtant, comme l’explique Dr Reiniche, il n’y a aucun consensus sur ce sujet parmi le personnel soignant.

« Je dirais qu'en l'état actuel des connaissances, il est raisonnable de transmettre aux personnes concernées l'existence d'un doute sur une corrélation entre les deux dispositifs, sans pour autant chercher à les effrayer, et sans en faire une contre-indication tant qu'elle ne sera pas fondée sur des données solides.

Il y a beaucoup de recoupements dans les raisons qui peuvent amener à choisir un DIU et une coupe menstruelle : économie d’argent, absence d'hormones ou de produits toxiques, désir de rester en connexion avec son corps… »

Alors le mieux reste comme toujours de faire les choix qui vous correspondent le plus.

protections périodiques contraception cup
Anouk Perry
Rédactrice
À la fois journaliste web et réalisatrice de podcasts, Anouk Perry cumule les casquettes toujours dans un même but : démystifier l'intime ! Sa devise ? Il n'y a pas de question stupide. Sujets de prédilection : intimité et sexualité.