Tout savoir sur le cycle menstruel et les menstruations

Anouk Perry
article publié le 22/05/2020

Les menstruations sont l’affaire de la moitié de la population mondiale. Pourtant, nombreux sont ceux et celles qui ne savent pas vraiment comment elles fonctionnent. Si vous vous posez des questions, cet article est fait pour vous !

Êtes-vous certain·e de pouvoir expliquer ce que sont les menstruations (aussi appelées règles) ? Si vous hésitez, suivez le guide…

Définition des menstruations : de quoi parle-t-on ? 

Commençons par le commencement, on appelle menstruations le phénomène d’écoulement de sang par le vagin qui a lieu environ tous les mois chez la majorité des personnes menstruées de la puberté à la ménopause

La couleur et l’abondance de sang peut différer d’une personne à une autre, et évoluer au sein d’un même cycle de règles. Il peut être rouge clair ou rouge foncé et contenir des caillots de sang.

Attention, il est important de noter que les pertes de sang s’écoulent du vagin. Le vagin est séparé de l’urètre, l’orifice qui sert à uriner, et de l’anus, celui qui sert à déféquer.  

Comment fonctionnent le cycle menstruel et les menstruations ? 

Les menstruations durent en moyenne 3 à 7 jours, et reviennent cycliquement tous les mois environ. On appelle cela le cycle menstruel, et ce cycle est très lié à l’idée de fécondation. 

Le cycle menstruel se déroule de la façon suivante :

  • La première partie du cycle menstruel est la période des menstruations. Le premier jour des règles étant le premier jour du cycle.

  • Ensuite, après les règles, on entre dans la phase folliculaire, qui dure 14 jours. A ce moment, l’utérus reconstitue sa muqueuse utérine, perdue lors des précédentes menstruations.

  • Vient ensuite l’ovulation : cela correspond à la libération d’un ovule par un ovaire. 

  • Enfin, c’est la phase progestative. La muqueuse utérine s’épaissit afin d'accueillir l’embryon, dans le cas où il y aurait eu fécondation de l’ovule par un spermatozoïde. Quand il n’y a pas de début de grossesse, au bout de deux semaines environ, le taux de progestérone chute brutalement. Cela provoque la desquamation de la muqueuse utérine, en clair : les fameuses pertes de sang des menstruations. 

Puis un nouveau cycle commence alors et se reproduit sans cesse, de façon cyclique.

Calendrier, applications… Comment calculer ses cycles et menstruations ? 

En théorie, on apprend parfois que les cycles durent 28 jours. Dans les faits, il ne s’agit que d’une moyenne. La durée du cycle menstruel varie entre 21 et 35 jours. 

Certaines personnes menstruées ont des cycles très réguliers, pour d’autres ils diffèrent  en terme de durée d’un mois à l’autre. Par ailleurs, des éléments extérieurs comme par exemple du stress, de la fatigue, un traumatisme ou encore une maladie peuvent moduler ces durées. 

Alors pour calculer la durée de vos cycles et de vos menstruations, vous pouvez simplement noter quand vous les avez dans un calendrier. Certaines applications permettent également cela mais attention : certaines ont fait polémique car elles sont accusées de récupérer les données intimes (durée du cycle, rapports sexuels...) et de les réutiliser. 

Les symptômes liés aux menstruations et au syndrome prémenstruel (SPM) 

Au delà des pertes de sang, un grand nombre de symptômes peuvent être liés aux menstruations. On retrouve entre autres : 

  • Des seins sensibles, douloureux. 

  • Des douleurs dans le bas du ventre. Attention, il est normal d’avoir un peu mal, mais pas de se tordre de douleur. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à consulter pour vérifier que vous ne souffrez pas d’une pathologie comme par exemple l’endométriose.

  • Il est commun d’avoir des flatulences pendant les menstruations, mais aussi de souffrir de diarrhées ou d’être constipé·e. 

Cette liste est non-exhaustive et de nombreux autres symptômes liés aux menstruations existent. Il faut tout de même  garder en tête que chaque personne menstruée est unique. Ainsi, le cycle, les règles, les douleurs et gênes peuvent différer d’une personne à une autre. 

Par ailleurs, beaucoup de personnes menstruées ont des symptômes similaires dans les jours précédents leurs menstruations. On appelle cela le syndrome prémenstruel ou SPM. 

FAQ sur les menstruations

#Comment expliquer les menstruations à sa fille ?

Avant d’expliquer à votre fille les menstruations, renseignez-vous pour être certain·e de bien comprendre vous-même de quoi il est question. Ensuite, vous pouvez profiter d’un temps calme pour en discuter avec elle. Soyez rassurant·e et répondez aux questions qu’elle pose sans juger. Certaines filles peuvent être directement à l’aise avec le sujet quand d’autres sont intimidées. Par ailleurs, le Cyclo-show propose de suivre une journée d’atelier en mère-fille pour appréhender au mieux cette thématique.  

#Mes règles sont abondantes, dois-je m’inquiéter ?

Certaines personnes ont des menstruations plus abondantes que d’autres et c’est normal. En revanche, si vous perdez énormément de sang et que cela vous affaibli, vous pouvez consulter un médecin qui saura vous aiguiller sur des alternatives pour les soulager.. 

#J’ai des douleurs de menstruations, que faire ?

De faibles douleurs peuvent être atténuées via une bouillotte ou des remèdes naturels. Si elles sont plus fortes, un médecin pourra vous aiguiller sur la possible prise d’anti-inflammatoires. Par ailleurs, même s’il est normal d’avoir « un peu » mal pendant vos menstruations, il ne l’est pas de se tordre de douleur. Si vous souffrez à chaque cycle, n’hésitez pas à consulter pour vérifier que vous ne souffrez pas d’une pathologie comme l’endométriose par exemple. 

#Est-il normal d’avoir des flatulences pendant les menstruations ?

Beaucoup de personnes menstruées ont plus de flatulences durant leurs menstruations. Cela serait dû aux mouvements d’hormones. Par ailleurs, il est commun d’avoir des problèmes de diarrhée ou au contraire de constipation pendant les règles ainsi qu’en SPM. 

#J’ai un retard de menstruations, à quoi cela peut-il être dû ?

Plusieurs raisons peuvent provoquer un retard de règles. Il y a évidemment la grossesse, mais aussi du stress, des émotions fortes, un exercice physique intense, un problème hormonal ou de santé. Dans tous les cas, si le retard vous inquiète, faites un test de grossesse et/ou allez voir un médecin.

#Le sexe pendant les menstruations, c’est possible ?

Il est tout à fait possible de faire l’amour pendant les règles. Les seules contraintes sont plutôt d’ordres psychologiques (ne pas être dégoûté·e par la vue du sang), logistiques (éviter de tacher les draps) et surtout de l’ordre de l’envie : ne pratiquez le sexe pendant les menstruations que si vous le voulez, ne vous forcez jamais ! 

#Est-il possible d’aller à la piscine pendant les menstruations ?

Oui, vous pouvez aller à la piscine ou à la plage pendant vos menstruations à condition de porter une protection interne (type tampon ou coupe menstruelle).

Si vous ne souhaitez pas en porter, vous pouvez vous tourner vers un maillot de bain menstruel qui vous permettra de lézarder sur un transat sereinement ou encore simplement garder une serviette autour de votre taille ou un short et ne pas vous baigner. 

#La culotte menstruelle représente-elle une protection efficace ?

La culotte menstruelle est une protection efficace pendant vos menstruations dans les conditions normales d’utilisation, c’est-à-dire portées jusqu’à 12h consécutives, en fonction de votre flux. 

#Quelle est la meilleure protection quand on a ses règles ? 

Toutes les protections ont des qualités et défauts. Par exemple, les serviettes périodiques sont utilisées par de nombreuses personnes menstruées, mais d’autres les trouvent inconfortables. Certaines personnes préfèrent les tampons, d’autres les trouvent intrusifs… 

Pour cette raison, il est important de tester et choisir des protections en fonction de ses besoins, habitudes de vie et surtout de son confort personnel. Il n’y a pas UNE meilleure protection, mais chacun·e peut avoir sa protection menstruelle préférée !

Anouk Perry
Rédactrice
À la fois journaliste web et réalisatrice de podcasts, Anouk Perry cumule les casquettes toujours dans un même but : démystifier l'intime ! Sa devise ? Il n'y a pas de question stupide. Sujets de prédilection : intimité et sexualité.