Périnée : à quoi sert-il ? Quand et comment le rééduquer ?

24.04.2019    Catégories : Anatomie Femme

Connaissez-vous la définition du périnée ? Cette région du corps est rarement au cœur des discussions, pourtant elle est très importante au bon fonctionnement de celui-ci. Des petits gestes peuvent aider à en prendre soin et en cas de relâchement, la rééducation du périnée est une possibilité !

Des petits gestes peuvent aider à prendre soin de votre périnée

Le périnée, c’est une partie du corps humain souvent tabou. Le seul moment où on en parle, c'est lors des suites de grossesse, quand il est question de rééducation… Pourtant, cette région du corps a une utilité tout au long de la vie, et des petites attentions du quotidien peuvent suffire à en prendre soin…

Qu’est-ce que le périnée ? — Définition

La périnée, c’est une région du corps de l’homme et de la femme située entre l’anus et la vulve ou le pénis. C’est un ensemble de muscles, de tissus et de ligaments qui soutient toute la zone du bassin, des organes génitaux et de l’anus. Sa position et sa forme de hamac lui donnent son autre appellation : plancher pelvien. Le périnée est très important : il permet par exemple d’être continent, c’est à dire de se retenir d’aller aux toilettes. il permet aussi de travailler son plaisir ! Chez l’homme, les muscles du périnée jouent dans la qualité de l'érection et permettent de contrôler l’éjaculation. Plus ses muscles sont toniques, plus il pourra faire durer son plaisir. Chez les femmes, la contraction des muscles du périnée permet d’augmenter les sensations lors de la pénétration, aussi bien pour elle que pour son partenaire.

À quel moment la rééducation du périnée est à envisager ?

Au cours de la vie, les muscles du périnée peuvent se relâcher. Cela peut arriver, en vrac suite à la pratique de certaines activités sportives, à la puberté, quand on vieillit ou encore, comme c’est le plus souvent le cas, lors de la grossesse et de ses suites. Les personnes souffrant d’obésité ou de constipation chronique peuvent aussi avoir ce problème. Le relâchement du périnée n’est pas bénin. Il peut causer un élargissement du vagin qui génère une perte de sensations, mais aussi des fuites urinaires et/ou anales ainsi que des pets incontrôlés. Dans les cas les plus graves, cet affaissement provoque une descente d’organes, c’est le prolapsus génital. Si ces symptômes vous parlent, le mieux est d’en parler à votre médecin pour vérifier que le périnée est bien la cause de ces soucis. Si c’est le cas, la rééducation du périnée peut être une solution. Attention, cela n'est pas toujours possible immédiatement : après un accouchement il est recommandé de patienter entre 6 à 8 semaines avant de s’y atteler ! Enfin, le problème inverse existe : un périnée hypertonique, c’est à dire qui génère des contractions très importantes, peut engendrer des difficultés de pénétration, voir même une impossibilité dans le cas du vaginisme.

Comment se déroule la rééducation du périnée ?

La rééducation du périnée a pour but de le tonifier et de fortifier ses muscles. Elle est pratiquée avec l’aide d’un professionnel : un kinésithérapeute ou une sage-femme. Trois techniques de rééducation sont principalement utilisées. La première est la rééducation manuelle. Elle consiste à l'examination de la patiente via un touché vaginal classique. La femme est invitée à travailler les faisceaux musculaires de son périnée grâce à des images mentales. La deuxième est l’électrostimulation. Dans ce cas, une sonde vaginale délivre une stimulation électrique provoquant la contraction du périnée. Cela permet aux femmes de se rendre compte de leurs muscles. La dernière et la biofeedback. Le principe de cette rééducation du périnée est de demander à la patiente de contracter et relâcher son périnée en fonction d’une courbe qu’elle suit sur un écran. Enfin, des exercices peuvent être également réalisés chez soi, en contractant son vagin et son anus.

Éviter la rééducation du périnée en en prenant soin au quotidien

La rééducation du périnée est possible, mais au jour le jour, on peut décider de prendre soin de cette partie de son corps en adoptant un mode de vie plus sain. Par exemple, en mangeant sainement on peut éviter des problèmes de constipations pouvant générer des soucis de périnée. Aller aux toilettes régulièrement permet d’éviter de forcer dessus. Attention, certains sports sont à éviter car ils appuient sur le périnée. C'est le cas de la course, certains types d’abdos ou encore du trampoline. Des sports plus doux comme la natation, la randonnée, le vélo ou les pilâtes sont au contraire conseillés ! Et s’il ne faut retenir qu’une chose de cet article, c’est que certes, le périnée est une partie de l'anatomie de la femme, mais aussi de l'homme, à laquelle on ne pense pas forcément tous les jours, mais que comme chaque pièce du puzzle du corps humain, elle a son importance dans notre bon fonctionnement. Alors pensez-y !

Ajouter un commentaire Abonnez-vous aux commentaires

 (avec http://)

Le produit a été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 éléments dans votre panier. Il y a un élément dans votre panier.
Total produits
Continuer le shopping Commander