le petit lexique des règles

Pauline Allione
article publié le 13/02/2021 / dernière mise à jour le 19/02/2021

Dysménorrhée, flux instinctif libre, endomètre… L’un de ces termes ne vous dit rien ? Ca tombe bien, nous venons de créer un lexique spécialement dédié aux règles. Conçu comme un petit dico, cet outil est là pour vous aider à mieux vous repérer dans l’univers pas toujours simple des menstruations.

A

Acné hormonale : Inflammation des glandes sébacées provoquant des boutons, causée par les hormones, et notamment la testostérone. Ce trouble cutané, qui touche davantage les personnes menstruées, est particulièrement répandu à l’adolescence.

Aménorrhée primaire : Absence des premières règles après l’âge de 15 ans. L’aménorrhée peut être recherchée plus tôt puisque les premières règles arrivent en moyenne entre 12 et 13 ans.

Aménorrhée secondaire : Arrêt des règles durant plus de trois mois chez une femme déjà menstruée.

C

Caillot de sang : Débris de sang semblable à un petit morceau visqueux que l’on retrouve parfois dans les saignements des règles. La plupart du temps, la présence de caillots dans le sang menstruel n’est pas inquiétante et correspond à une coagulation sanguine, ou à des lamelles d’endomètre qui se détachent pour être évacuées lors des règles.

Coupe (ou cup) menstruelle : Protection périodique constituée d’une coupe, souvent en silicone médical, à insérer dans le vagin (grâce à un pliage) afin de recueillir le sang des règles. La cup doit être vidée régulièrement et se retire grâce à une petite tige.

Culotte menstruelle : Aussi appelée « culotte de règles », la culotte menstruelle est un sous-vêtement doté d’une membrane absorbante à l’entre-jambe. C’est une protection périodique lavable qui peut être portée jusqu’à 12h d’affilée.

Cycle menstruel : Le cycle menstruel débute le premier jour des règles et dure jusqu’aux prochaines règles. Il s’agit d’un ensemble de phénomènes physiologiques destinés à préparer le corps de la femme à concevoir en libérant des ovules. S’il n’y a pas eu fécondation, l’ovule est éliminé pendant les règles. Un cycle s’étale sur 28 jours en moyenne, mais sa durée et sa régularité varient d’une personne menstruée à l’autre.

D

Diarrhée : Symptôme gastro-intestinal des règles, souvent tabou. Durant les premiers jours des règles, le corps produit des prostaglandines, une substance qui provoque des contractions de l’utérus pour l’aider à expulser le sang… et favorise les diarrhées. 

Dysménorrhée primaire :  Crampes au niveau du bas-ventre qui surviennent avant ou pendant les règles. La dysménorrhée primaire survient souvent dès les premières menstruations, ou dans les 18 mois qui suivent.

Dysménorrhée secondaire : On parle de dysménorrhée secondaire quand les douleurs menstruelles dans le bas-ventre surviennent des années après les premières règles et sont causées par un trouble gynécologique. L’endométriose en est la cause la plus fréquente, mais elle peut aussi être due à un dispositif intra-utérin, à des lésions ovariennes… 

E

Endomètre : Muqueuse qui recouvre la paroi interne de l’utérus. Au début du cycle menstruel, ce tissu s’épaissit pour faciliter l’implantation d’un éventuel embryon. Si cette fécondation n’a pas lieu, la couche superficielle de cette muqueuse utérine se desquame (se désagrège), provoquant les menstruations.

Endométriose : Maladie chronique gynécologique causée par la présence de muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine. L’endométriose peut causer de fortes douleurs au moment des règles, mais également être à l’origine de l’infertilité. Bien qu’elle touche une femme sur dix, l’endométriose est encore relativement méconnue.

F

Flore vaginale : Ensemble de micro-organismes et de (bonnes) bactéries présentes dans le vagin. La flore vaginale contribue à l’équilibre du vagin et à sa capacité à se protéger des bactéries pathogènes.

Flux instinctif libre : En anglais “free flow”, cette pratique consiste à tendre vers la continence menstruelle, pour contrôler naturellement l’écoulement de son sang pendant les règles, un peu comme pour l’urine ou les excréments. L’objectif est d’écouler un maximum de ces saignements aux toilettes, afin de n’utiliser aucune (ou très peu) de protections périodiques.

Flux menstruel : Le flux menstruel est le volume de sang qui s’écoule durant les règles. Ce flux peut être plus ou moins important : une personne menstruée perd en moyenne 40 ml de sang pendant ses menstruations, mais cette quantité peut aller jusqu’à 80 ml.

G

Gynécologue : Médecin spécialiste de l’appareil génital féminin. Il ou elle s’occupe des questions relatives à l’anatomie, la sexualité, la reproduction, la contraception ou encore la puberté et les règles. S’il n’a pas eu lieu avant, le premier frottis, conseillé à l’âge de 25 ans, peut constituer le premier rendez-vous chez le·la gynécologue.

H

Hormone : Substance sécrétée par la glande endocrine et transportée dans le sang ou la lymphe. Elle exerce une action sur un organe, un tissu ou un processus physiologique, à travers un signal chimique. Les hormones sont notamment impliquées dans chaque étape du cycle menstruel.

L

Leucorrhée : Aussi appelées pertes blanches, les leucorrhées sont des sécrétions vaginales blanches ou jaunâtres, qui apparaissent dès la puberté. Ces écoulements peuvent être d’origine physiologique puisqu’ils servent à nettoyer le vagin, mais peuvent aussi être le symptôme d’une infection, comme la vaginite.

M

Maillot de bain menstruel : Maillot de bain doté d’une fine membrane absorbante permettant d’aller à la plage sans se soucier de ses règles. Convient pour le début ou la fin des règles, en complément d’une protection interne ou de spotting.

Ménopause : Arrêt des règles lorsque les ovaires cessent de produire un ovule chaque mois et des hormones sexuelles. Cette période, qui marque la fin de la vie reproductive des personnes menstruées, intervient souvent autour de 50 ans, et se manifeste à travers des symptômes tels que des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil ou encore une prise de poids. Une personne menstruée est ménopausée lorsqu’elle n’a plus ses règles depuis 12 mois consécutifs.

Ménorragie (ou hyperménorrhée) : Règles très abondantes ou qui durent plus de sept jours.

Ménométrorragie : Association des saignements abondants de la ménorragie et des saignements en dehors des règles de la métrorragie. On parle de ménométrorragie quand ces écoulements ne sont ni causés par une grossesse, une infection ou une tumeur.

Métrorragie : Saignements, souvent appelés “règles anniversaires” qui surviennent en dehors des menstruations ou en l’absence de règles, comme avant la puberté ou après la ménopause ou pendant une grossesse (on parle alors de “métrorragies de grossesse”). Un examen clinique est nécessaire pour déterminer l’origine des métrorragies, qui peuvent avoir de nombreuses causes.

Migraine cataméniale : Crise migraineuse causée par le cycle menstruel. Ces maux de tête sont cycliques et apparaissent souvent avant ou après les règles.

O

Ovaires : Glandes génitales féminines situées de part et d’autre de l’utérus. Ce sont elles qui produisent les ovules et les hormones sexuelles, à savoir l’oestrogène et la progestérone.

Ovulation : Libération d’un ovule par l’un des deux ovaires en vue d’une éventuelle fécondation, souvent autour du 14ème jour du cycle menstruel. Une personne menstruée expulse un ovule (parfois deux) chaque mois.

P

Périménopause (ou préménopause) : Période précédant la ménopause et ses changements hormonaux, qui peut débuter dès l’âge de 40 ans. La préménopause s’accompagne de symptômes, dont certains sont semblables à ceux de la ménopause : règles irrégulières, irritabilité, fatigue, prise de poids, sécheresse vaginale…

Pilule contraceptive : Contraception orale dosée en hormones (souvent en œstrogène et progestérone) afin d’empêcher l’ovulation. La pilule peut avoir un effet sur les menstruations. Elle peut être prise 21 jours par mois avec sept jours de pause entre deux plaquettes, ou en continu, comme c’est le cas de la pilule progestative qui ne contient que des œstrogènes.

Précarité menstruelle : Manque d’accès aux protections menstruelles. La précarité menstruelle peut exposer à des risques graves dus à l’utilisation prolongée de produits menstruels ou utilisés comme tels (syndrome du choc toxique), mais aussi entraîner des conséquences psychologiques, avec un repli sur soi.

Premières règles : Début de la vie reproductrice d’une personne menstruée. Ses ovaires commencent à produire des ovules et du sang s’écoule de son utérus quelques jours par mois lorsque l’ovule n’a pas été fécondé.

Protection périodique : Dispositif destiné à absorber le sang qui s’écoule du vagin pendant les règles. Il existe des protections externes (serviette, culotte lavable, protège-slip) et des protections internes (tampon, cup menstruelle), à usage unique ou réutilisables. Ces protections sont plus ou moins absorbantes, afin d’être adaptées au volume de sang perdu.

Puberté : Période de croissance entre l’enfance et l’adolescence, marquée par des changements physiologiques et psychologiques durant laquelle les organes reproducteurs deviennent fonctionnels. Ce sont des mécanismes hormonaux qui déclenchent l’apparition des caractères sexuels secondaires : apparition de la poitrine, de la pilosité et des premières règles chez la fille et poils sur le visage, mue de la voix et premières éjaculations chez le garçon.

Puberté précoce : On parle de puberté précoce quand les premiers caractères sexuels secondaires apparaissent avant 8 ans pour une fille, et 9 ans pour un garçon. En moyenne, la puberté se manifeste vers l’âge de 11 ou 12 ans chez la fille, et 13 ou 14 ans chez le garçon. 

R

Règles : Écoulement de sang qui survient une fois par mois chez une personne de sexe féminin, de la puberté à la ménopause. Les règles durent entre deux et sept jours et s’accompagnent de symptômes divers : crampes abdominales, troubles intestinaux, maux de têtes, ballonnements, rétention d’eau…

Retour de couches : Retour des règles après un accouchement. Cela peut notamment être retardé par l’allaitement.

S

Sang menstruel : Sang mélangé à des sécrétions vaginales et des cellules mortes de l’endomètre qui s’écoule durant les règles. Sa couleur peut varier, allant du rouge clair au marron.

Serviette hygiénique : Protection périodique externe à usage unique ou lavable qui se colle à la culotte ou se fixe autour. Il en existe de différentes tailles pour correspondre au flux de chacun·e.

Spotting : Petits saignements en dehors des règles, littéralement “tache” en anglais, dont l’origine peut être physiologique ou psychologique.

Suites de couches : Période qui s’étend entre l’accouchement et le retour des premières menstruations.

Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : Maladie hormonale fréquente chez les personnes menstruées qui  se caractérise par une surproduction d’androgènes et de testostérone par l’organisme, et qui peut notamment entraîner des troubles de la fertilité. 

Syndrome du choc toxique : Maladie infectieuse aiguë déclenchée par des toxines libérées par des bactéries qui vont attaquer l’organisme. Dans les cas les plus graves, elle peut entraîner l’amputation de certains membres ou le décès. Le syndrome du choc toxique peut être causé par des protections menstruelles internes (tampons et coupes menstruelles) qui bloquent l’évacuation du sang et favorisent le développement de bactéries et potentiellement, de toxines dangereuses. Cette maladie reste rare, mais il est important de respecter les consignes d’utilisation des protections internes et d’en changer régulièrement.

Syndrome prémenstruel (SPM) : Ensemble des symptômes physiologiques et psychologiques qui surviennent dans les quelques jours qui précèdent les règles : irritabilité, labilité émotionnelle, déprime, maux de tête, seins sensibles, crampes abdominales…

T

Tampon : Protection périodique interne composée de coton.

Trouble dysphorique prémenstruel (TDPM) : Forme aggravée du syndrome prémenstruel qui se manifeste à travers des symptômes psychiques et des troubles psychiatriques durant la phase prémenstruelle : anxiété, crises de colère, labilité émotionnelle, idées noires…

U

Utérus : Organe du système reproducteur féminin, constitué d’une poche utérine, d’un col, d’un endomètre et d’un myomètre, des trompes de Fallope et des ovaires. Il est conçu pour accueillir l’embryon et permettre son développement jusqu’à l’accouchement.

V

Vagin : Organe de l’appareil reproducteur féminin fait de muscles et de muqueuses. Ce conduit, qui relie l’utérus à l’extérieur du corps, assure des fonctions sexuelles et reproductives.

Pauline Allione
Pauline Allione
Rédactrice
Journaliste freelance, Pauline aime écrire sur ce qui touche à la société, le féminisme, l’intimité et l’art.