comment différencier syndrome prémenstruel et grossesse ?

Anouk Perry
article publié le 17/02/2020

Tous les mois, les symptômes se répètent et les doutes, parfois, aussi ! Est-ce que les seins tendus, les sautes d’humeur ou encore les fringales ne sont que des symptômes d’un syndrome prémenstruel ou est-ce un début de grossesse ? Voici quelques pistes de réponses.

Tiphaine, la vingtaine, raconte avec humour :

« À chaque fois que j’ai un jour de retard, je me fais des scénarios où je suis enceinte. Tout concorde en terme de symptômes. Et puis le lendemain, je me sens bête. J’ai mes règles et je me rends compte que je psychotais simplement à cause de mon SPM. »

Il faut dire que les symptômes connus des début de grossesse et du syndrome prémenstruels sont plus que similaires, comme par exemple les crampes, sautes d’humeur, fringales ou encore seins tendus

Pourquoi le syndrome prémenstruel et la grossesse ont les mêmes symptômes ?

Si les deux conditions partagent les mêmes symptômes, c’est pour une raison simple, comme l’explique la gynécologue Anne Bernard-Renard :

« Le déséquilibre hormonal perçu dans le syndrome prémenstruel, dû à l'hyperoestrogénie, c’est-à-dire la sécrétion importante d'œstrogènes, ainsi que l’hormone de grossesse (BHCG), ont en fait les mêmes effets. »

Effectivement, les deux peuvent provoquer des gonflements, douleurs au niveau des seins, des sautes d’humeur et des fringales. Alors, comment savoir si vous êtes enceinte ou si vous allez simplement avoir vos règles ?

Subtilité des symptômes entre syndrome prémenstruel et grossesse

Si les symptômes sont similaires, ils peuvent prendre une forme différente entre le syndrome prémenstruel et la grossesse.

En SPM, les crampes durent généralement entre 24 et 48h avant que les règles arrivent, alors que lors d’un début de grossesse ces crampes peuvent persister plusieurs semaines… Sans jamais avoir de règles.

De même, en syndrome prémenstruel, les fringales sont monnaie courantes, mais durant une grossesse, les envies peuvent se porter sur des aliments spécifiques, et différer des goûts habituels.

Comment savoir (avec certitude) s’il s’agit de SPM ou d’une grossesse ?

Si vous cogitez, inutile de chercher à sur-analyser vos symptômes de possible SPM ou grossesse : il est facile de se tromper dans l’interprétation en fonction de ce que l’on souhaite (ou de ce qui nous effraie).

Heureusement il existe une solution toute simple : le test de grossesse. Vous pouvez en acheter en pharmacie ou faire une prise de sang.

C’est la manière la plus certaine et efficace de trancher pour savoir s’il s’agit d’une grossesse ou d’un syndrome prémenstruel. À condition, évidemment, de l’utiliser suffisamment longtemps après la fécondation pour éviter le faux négatif !

syndrome prémenstruel grossesse
Anouk Perry
Rédactrice
À la fois journaliste web et réalisatrice de podcasts, Anouk Perry cumule les casquettes toujours dans un même but : démystifier l'intime ! Sa devise ? Il n'y a pas de question stupide. Sujets de prédilection : intimité et sexualité.