l’éducation menstruelle en france

Margot Peignier
dernière mise à jour le 30/01/2020
article vérifié par Adeline Sirmel

Ainsi, alors qu’elles font partie du processus naturel du corps féminin, les règles sont souvent synonymes de honte et peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé des jeunes filles. L’éducation menstruelle en France est donc essentielle.

La précarité menstruelle : le rôle de l’éducation à l’école

Toutes les femmes ont leurs règles une fois par mois pendant une grande partie de leur vie.

Il est essentiel de savoir les gérer de manière hygiénique pour préserver sa santé.

Parce que les parents peuvent éprouver des difficultés à parler de ces sujets sensibles avec leurs enfants, même s’ils reconnaissent leur rôle premier, l’école doit jouer un rôle central dans l’éducation à la puberté.

Les menstruations ne sont pas qu’une question d’apprentissage, elles renvoient à l’environnement éducatif dans son ensemble. Il faut s’assurer que les dispositifs d’hygiène menstruels soient fonctionnels (sanitaires, savon disponible et eau potable) et que les élèves aient toujours accès en cas d’urgence à des protections hygiéniques menstruelles auprès de l’infirmier·e par exemple.

Quelles sont les conséquences d’une mauvaise hygiène menstruelle ?

Une mauvaise hygiène pendant la période de menstruation augmente le risque d’infection. Pour de nombreuses femmes en situation de précarité menstruelle, le manque d’accès à des tampons et serviettes les contraint à utiliser d’autres matériaux peu hygiéniques, comme du papier journal, du tissu, etc. Ainsi, il est recommandé de se laver les mains avant et après chaque changement de protection, de changer de protections hygiéniques en moyenne toutes les 3 à 6 heures selon la protection utilisée, le flux et le moment de votre cycle. En effet, garder la même serviette pendant des heures peut favoriser la formation de bactéries exposant les personnes menstruées à des maladies.

Quel est le rôle de l’école ?

“Le corps humain et la santé” est un chapitre du programme de la classe de quatrième au collège et c’est à ce moment que les élèves étudient le cycle sexuel de la femme et la reproduction. L’enseignement de la puberté à l’école peut aider les élèves à se comprendre eux-mêmes ainsi qu’à mieux gérer les changements qui s'opèrent dans leur corps.

Marion Vallet anime des ateliers auprès des jeunes filles de 10 à 14 ans.

Sage femme depuis dix ans, spécialisée dans la physiologie du cycle, elle s’est rendu compte qu’elle n’était elle-même pas capable de répondre à certaines questions liées au cycle. Si les professionnels de santé ne sont pas entièrement informés alors qu’en est-il des mamans et des jeunes filles ?

C’est pour cette raison qu’elle a rejoint l’association CycloShow-XY France qui a pour but de transmettre aux filles et garçons une vision positive de leur corps ainsi que toutes les clés pour comprendre la puberté, la sexualité, etc.

Marion intervient dans les ateliers CycloShow, dédiés au cycle menstruel. Pendant une journée, on apprend aux jeunes filles de 10 à 14 ans et à leurs mamans le pourquoi du comment du cycle, des règles etc.

C’est un moment d’information qui renforce la transmission intergénérationnelle.

Les “vrais” mots sont posés pour parler du cycle, tout est fait pour lever le tabou des règles. Le but est de faire comprendre qu’il ne faut pas avoir peur des règles, que celles-ci ne sont pas sales, ni honteuses mais qu’elles ont un sens. C’est le signe que le corps est préparé pour accueillir un bébé (dans le futur).

Une partie de la journée est réservée aux jeunes filles avec la sage femme sans leurs mamans. C’est un moment privilégié car elles peuvent poser des questions qu’elles n’osent pas formuler devant leurs mamans. Le pendant masculin du Cycloshow existe également pour les garçons de 11 à 14 ans. Nommé “Mission XY”, il permet d’acquérir des connaissances pour aborder sereinement les changements liés à la puberté. Ils y parlent aussi du cycle féminin.

Les chefs d’établissement de collèges peuvent contacter l’association pour organiser des ateliers CycloShow ou Missions XY pour les élèves de 6e ou de 5e. L’association propose aussi des ateliers dédiés au 3e et lycéens.

Quels sont les bénéfices des ateliers en collège ?

Ceux-ci apportent des connaissances, mais surtout un regard positif et bienveillant sur la puberté. Les élèves apprennent à mieux connaître leur corps, à se respecter eux-mêmes et à respecter autrui dans sa différence. Souvent les établissements observent une amélioration des relations filles-garçons suite aux ateliers. Enfin cela permet de renforcer le lien familial sur un sujet souvent tabou.

La journée mondiale de l’hygiène menstruelle : un moment dédié à l’éducation menstruelle

Les Nations Unies ont institué le 28 mai comme journée mondiale de la menstruation afin de rappeler l’importance de l’hygiène menstruelle.

Briser le tabou autour des règles et faire en sorte que chaque femme ait accès à des protections hygiéniques, c’est l’objectif de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle.

De nombreux ateliers sont organisés partout dans le monde lors de cette journée pour sensibiliser les personnes à l’importance de l’hygiène menstruelle.

Que peuvent faire les familles pour accompagner les enfants dans leur apprentissage de la puberté ?

Les familles peuvent prendre contact avec une sage femme, un médecin ou une gynécologue pour une jeune fille qui entre dans la puberté.

Les associations comme CycloShow-XY sont un bon moyen également de s’informer de manière ludique.

Quelques conseils pour une jeune fille qui entre dans la puberté pour qu’elle connaisse mieux son cycle menstruel :

  • Tenir un calendrier menstruel, cocher les jours durant lesquels les règles ont lieu. Cela permet de compter le nombre de jours entre le dernier jour des règles et le premier jour du nouveau cycle et avoir une idée de la durée du cycle.

  • Noter les signes qui annoncent l’arrivée des règles, peut-être des crampes dans le bas ventre ou les seins douloureux.

  • Se renseigner sur les types de protections hygiéniques qui existent et en tester plusieurs jusqu’à trouver le plus adapté. Dans Ma Culotte explique quelle protection hygiénique choisir en cas de règles abondantes.

Quelques ressources également pour les adultes… :

  • “Kiffe ton cycle” de Gaëlle Baldassari auteure du livre et du programme pour comprendre son cycle menstruel.

  • “Que se passe-t-il dans mon corps ?” d'Elisabeth Raith-Paula, un livre pour tout savoir sur le cycle menstruel, les règles et la fertilité.

... et pour les enfants (avec une partie pédagogique destinée aux adultes) :

  • “Les règles… quelle aventure !” de Elise Thiébaut et Mirion Malle

  • “Le trésor de Lilith” de Carla Tepat Casanovas et Anna Salvia Ribera

Et bien d’autres livres sur les règles sélectionnés par Dans Ma Culotte.

protections périodiques université hygiène intime cycle menstruel
Margot Peignier
Rédactrice
Employée en startup et rédactrice freelance depuis maintenant 4 ans, Margot est passionnée par les ressources humaines, la recherche du sens au travail et les femmes dans la tech. Sujets de prédilection : égalité et empowerment des femmes.