Huiles essentielles: le remède pour soulager les douleurs de règles ?

14.11.2018    Catégories : Les règles et la santé

L’arrivée des règles, lorsque l’on est habitué à des crampes menstruelles douloureuses, est une période appréhendée notamment quand vous avez déjà essayé différentes méthodes, sans succès. Nous sommes parties à la rencontre de Clémence, herboriste à l’Aromathèque située à Caen. Sous ses conseils, nous avons concocté un article qui définit les huiles essentielles spéciales règles.

Huiles essentielles spéciales règles

Pour commencer, qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Décryptage des termes spécifiques

Nous avons rencontré Clémence Thomine, diplômée de la Faculté de Pharmacie de Caen, aujourd’hui micronutritionniste et spécialiste en huiles essentielles, qui nous a fait part de son expertise et nous dit tout sur le sujet.

Point scientifique de Clémence: “les huiles essentielles sont des concentrés de certaines molécules qui vont avoir une action bien spécifique et très physique. Ce sont des liquides huileux qui traversent rapidement la peau pour atteindre la circulation et agissent donc en quelques minutes."

Chaque huile a sa propre composition mais elles ont toutes en commun d’être composées majoritairement de molécules d’éthers ou de molécules terpènes. Je sais, là, je vous ai perdu. C’est pourquoi je vais définir brièvement ces termes scientifiques pour vous éclairer:

  • la molécule d’éther: cette molécule chimique est utilisée dans la composition des huiles essentielles car ses principes actifs agissent sur la douleur. Elle est notamment réputée pour son principe antispasmodique.
  • la molécule terpène: c’est la molécule biochimique (ou hydrocarbure naturel) la plus répandue des huiles essentielles. On la retrouve dans la plupart des végétaux et se découpe en presque 20 000 sortes de terpènes différents.

Pourquoi les huiles essentielles: comment fonctionnent-elles ?

Comme Clémence l’a évoqué, ces huiles ont pour caractéristique d’agir rapidement sur la douleur, elles sont donc assez pratiques pour une action de crise douloureuse. En revanche, notre experte a néanmoins précisé que “lors de douleurs très importantes qui durent dans le temps, il faudra les utiliser à plusieurs reprises, il ne faut donc pas s’attendre à un effet instantané. Avec ces huiles à base d’extraits de plantes, vous allez obtenir une action sur la crise douloureuse plutôt que sur la régulation de la douleur sur le long terme. Ainsi, si vous souhaitez agir la régulation de ces douleurs sur le long terme, Clémence nous a informée qu’il était préférable d’utiliser d'autres thérapeutiques comme la gemmothérapie par exemple.”

Mini glossaire des huiles essentielles “spéciales règles”

Comme vous le savez, plusieurs méthodes existent pour soulager les règles douloureuses l’une d’entre elles: l’aromathérapie nécessite une attention particulière.

Depuis qu’elle a intégré les huiles essentielles dans sa routine soin pour apaiser les douleurs de règles menstruelles (dysménorrhées), Clémence nous a confié que son rapport aux règles avait changé. Elle n’est plus stressée à l’idée que sa période menstruelle arrive et l’appréhende d’une autre manière: les vertus et bienfaits des huiles essentielles ont réussi à soulager ses crampes menstruelles. Elle nous partage les plantes incontournables à utiliser dans notre quotidien.

Le basilic exotique (Ocimum Basilicum)

Clémence nous explique que “cette huile contient majoritairement des molécules éthers. L’huile essentielle de basilic exotique a des propriétés antispasmodiques.” En clair, elle va diminuer les spasmes lors de douleurs au niveau du bassin, notamment lors de maux de ventre, de troubles digestifs et bien sûr de douleurs de règles. De plus, celle-ci apaise les nausées, régule le système nerveux et est également antalgique, c'est-à-dire antidouleurs.

L'estragon (Artemisia Dracunculus)

“L’huile essentielle d’estragon contient également majoritairement des molécules éthers. Elle aussi sera antispasmodique, en calmant encore plus fortement les spasmes associés au syndrome prémenstruel.” Pour mieux comprendre ces fameux jours d’avant règles qui vous font souffrir, vous pouvez retrouver un article sur le blog Dans Ma Culotte totalement dédié. L’estragon, comme le basilic exotique, a des bienfaits puissants face aux spasmes digestifs et aux maux de ventre liés au cycle menstruel, il va alors calmer rapidement et efficacement la douleur.

La Baie Rose (Schinus Terebinthifolius)

“La baie rose, quant à elle, contient majoritairement des molécules terpènes. Elle sera donc décongestionnante du petit bassin en cas de douleurs menstruelles. Cette huile essentielle est aussi antispasmodique et vasoconstrictrice mais également anti-inflammatoire et réchauffante.” Pour faire simple, l’huile de baie rose va réchauffer vos muscles et apaiser la douleur. C’est comme quand, avant d’aller faire du sport, vous vous échauffez pour éviter de vous froisser un muscle. Et bien là, c’est pareil, l’effet chauffant de la baie rose va venir soulager la crampe pour éviter que la douleur ne s'amplifie.

Comme vous pouvez le constater, les bienfaits peuvent être multiples rien que dans une seule et même huile essentielle. Il n’est donc pas nécessaire de s’embêter à mélanger de multiples produits pour obtenir un résultat moindre. Pratique, non ?

Pourquoi les huiles essentielles: comment fonctionnent-elles ?

Comment les utiliser en cas de crampes menstruelles ?

Dans ce cas précis, Clémence conseille de privilégier la voie cutanée : “cela consiste à masser le bas ventre et le dos avec un mélange de 6 à 8 gouttes d'huile essentielle mixé avec 6 à 8 gouttes d'une huile végétale neutre assez fluide comme la noisette, sésame ou macadamia. Il est important de mélanger l'huile essentielle à une huile végétale: les huiles essentielles peuvent être irritantes pour les peaux fragiles ou lorsque l’on répète l'opération plusieurs fois dans la journée. Si la crise liée aux règles est très forte pendant les première heures, on peut renouveler l’opération 15 minutes après le 1er massage. Toujours en cas de grosse crise douloureuse, si le massage n'est pas suffisant, vous pouvez également prendre deux gouttes d'estragon dans de l'huile que vous ingérez. Cette opération ne se fait qu'une seule fois, ensuite vous pouvez passer au massage. Si les douleurs durent dans le temps, on peut également faire un nouveau massage 4 à 6 fois par jour pendant plusieurs jours.”

Comment choisir la bonne huile essentielle ?

Choisir la bonne huile essentielle, adaptée à nos besoins, n’est pas une chose facile et nécessite une connaissance suffisante pour ne pas se tromper. Clémence vous donne, en exclusivité, les critères principaux à prendre en compte pour bien choisir son huile essentielle:

  • vérifier sur le flacon ou la boîte le nom de la plante ainsi que son nom latin pour être sûre que ce soit la bonne plante, qu'elle soit donc 100% pure et naturelle
  • privilégier les huiles avec une certification biologique pour leur qualité
  • s’assurer que le flacon soit en verre (foncé) pour une bonne conservation et la protéger de la lumière N'hésitez pas à demander conseils dans les points de vente où vous achetez vos huiles essentielles, vous y trouverez sûrement les réponses aux questions que vous vous posez concernant la provenance et la production de vos huiles.

Quelles sont les précautions à prendre avant d’acheter son huile essentielle ?

Ces substances aux extraits de plantes sont donc une alternative naturelle efficace pour soulager les dysménorrhées. Evidemment, je ne vous assure pas que celles-ci vont apaiser toutes les femmes. Néanmoins, elles fonctionnent pour bon nombre d’entre elles. Néanmoins, en cas de crampes menstruelles insoutenables, il n’est peut-être pas suffisant de se fier à nos conseils naturels pour se soulager, surtout si vous ne constatez aucun effet.. Il est donc nécessaire de demander l’avis d’un professionnel de santé comme votre gynécologue ou votre médecin généraliste pour s’assurer que tout va bien.

A présent, avant d’appliquer ces astuces, il est indispensable de vous faire part des précautions à prendre selon Clémence dès lors que vous allez utiliser ce type d’huiles: “ce sont des produits très concentrés, il est donc important de bien faire attention aux quantités utilisées en comptant les gouttes. Pour les huiles citées précédemment, il ne faudra pas oublier de les diluer dans une huile végétale. Attention, pour les peaux sensibles, Clémence recommande de les tester avant utilisation avec une goutte du mélange sur l'avant-bras : si il n’y a pas de réaction au bout de 10 minutes, la voie est libre, vous n'êtes pas allergique. Enfin, étape cruciale à ne pas louper, il est primordial de bien se laver les mains après utilisation car ces substances liquides ne doivent pas être mises dans les yeux, les muqueuses… Ce qui pourraient engendrer des irritations voire même des brûlures.”

Les huiles essentielles doivent donc être utilisées avec vigilance: il est important de noter que celles-ci sont fortement déconseillées aux enfants de moins de 3 ans. Il n’est même pas recommandé d’appliquer par voie cutanée ou de faire ingérer par voie orale une huile essentielle aux enfants de moins de 10 ans. Celles-ci sont aussi interdites aux femmes enceintes ou en période d’allaitement mais également aux personnes qui souffrent d’épilepsie ou tout autre troubles psychologiques puisque les huiles essentielles ont un effet très puissant qui peuvent avoir un impact neurotoxique sur l’individu. Le danger de ces huiles ne s’arrête pas aux êtres humains: et oui, nos petites bêtes peuvent être également sujet à la toxicité des huiles, il faut donc être très méfiant et profiter de leurs bienfaits avec parcimonie.

Après test, qu’avez-vous pensé de l’efficacité de ces huiles essentielles ?

Ajouter un commentaire Abonnez-vous aux commentaires

 (avec http://)

Le produit a été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 éléments dans votre panier. Il y a un élément dans votre panier.
Total produits
Continuer le shopping Commander