nos culottes menstruelles & le label Fairtrade/Max Havelaar

Marion Condominas
article publié le 04/02/2020 / dernière mise à jour le 03/08/2020
article vérifié par Noëlle Papay

Naturellement ce label vous évoque peut être votre tablette de chocolat préférée ou votre café du matin, ce ne sont pourtant pas les seuls produits concernés par la certification. Nos culottes menstruelles le sont aussi !

En quoi consiste la labellisation Fairtrade/Max Havelaar ?

Le label assure une production et commercialisation équitables du coton biologique brut. Celui-ci est alors directement traçable à chaque étape de production. Le label défend un respect des droits de l’homme et veille à ce que tous les travailleurs exercent dans de bonnes conditions aussi bien dans les champs de coton biologique qu’en atelier de fabrication. Chacun perçoit une rémunération juste et équitable.

Quelles sont les garanties assurant les bonnes conditions de travail ?

L’organisation Fairtrade/Max Havelaar met en place des systèmes de contrôle qui reposent sur la réalisation de plusieurs Audits. Tous les acteurs de la chaîne de production doivent respecter un cahier des charges et sont contrôlés régulièrement par l’organisme de certification indépendant FLOCERT.

Sont vérifiés :

  • la traçabilité documentaire de la chaîne de production,

  • les prix équitables : le respect d’un prix minimum garanti pour les producteurs et travailleurs en atelier,

  • le respect des droits humains sur les critères de la norme SA-8000.

Droits de l’homme et conditions de travail

Les droits fondamentaux du travail, tels qu’ils sont définis par l’Organisation International du Travail doivent être respectés. Le fabricant certifié doit suivre une politique de responsabilité sociale dans des domaines clés de la norme SA-8000. Il suit les normes de santé et de sécurité conformément à la législation locale et au système de gestion international. Cela assure des conditions de travail sûres et hygiéniques pour tou·te·s les employé·e·s.

La norme SA-8000 prend en compte un certain nombre de critères pour le respect des droits humains :

  • Le principe de non discrimination sur base de sexe, de race, de religion, de nationalité, de classe sociale, de conviction politique, etc.

  • L’interdiction du travail des enfants : 18 ans est l’âge minimum requis.

  • Le temps de travail : maximum de 48 heures par semaine avec 1 jour de congé.

  • L’interdiction du travail forcé.

  • L’hygiène et la sécurité : un exemple, consistera à vérifier, si chacun·e a un libre accès à l’eau potable dans les installations de production.

  • Les pratiques disciplinaires mettent l’accent sur la nécessité de se référer à un Règlement Intérieur dans les entreprises françaises, afin d’éviter toute dérive. Cela concerne un cadre de sanctions sur des fautes allant d’atteintes corporelles aux menaces verbales et harcèlement moral pouvant entraîner des sanctions pécuniaires.

  • La liberté d’association des travailleurs·euses en organisations syndicales et négociation collective.

  • La mise en oeuvre de dispositions sociales : horaires de travail, congés maternité.

Une rémunération équitable pour les producteurs·rices et travailleurs·euses

Les matières premières sont achetées à un prix garanti qui couvre l’ensemble des coûts de production. Une vraie sécurité face aux fluctuations des cours mondiaux. Ainsi, les producteurs et productrices ne subissent pas de chutes de prix : le prix payé reste le même si le cours baisse mais augmente avec lui s’il monte. Cela leur assure un revenu stable toute l’année. Une prime d’aide au développement est versée à la coopérative de travailleurs·euses à laquelle ils·elles sont rattaché·e·s pour le financement de projets de développement économiques, sociaux et environnementaux (construction d’infrastructures, amélioration de la production, accès à l’eau, à la santé, à l’éducation…). Cette prime est utilisée de manière collective et autonome.

Notre gamme de culottes menstruelle est certifiée Fairtrade/Max Havelaar

Depuis les débuts de Dans ma culotte, nous veillons à ce que le développement de notre marque respecte l’éthique et le bien être de toutes les personnes avec qui nous collaborons (communauté, client·e·s, partenaires, fournisseurs). C’est pour cette raison que nous nous sommes tourné·e·s vers une fabrication en Inde en identifiant uniquement des ateliers certifiés Fairtrade/Max Havelaar. Nos culottes menstruelles sont fabriquées dans un atelier certifié Fairtrade/Max Havelaar près de Calcutta, en Inde. La certification nous apporte une garantie du respect des travailleurs·euses et l’assurance d’utiliser des matières saines (comme le coton bio), cultivées dans une filière responsable.

protections périodiques certifications protections périodiques réutilisables
Marion Condominas
Brand-content Manager de Dans Ma Culotte
Marion est la brand-content Manager de Dans Ma Culotte ! En charge de la cohérence globale de la marque, Marion coordonne la production de contenus et veille à ce que les valeurs, les engagements et la voix de Dans ma Culotte soient bien véhiculés :) Ses convictions pour la liberté de parole et pour l’égalité des genres et des cultures, ainsi que son goût pour les mots, l’univers design, la musique et l’art au sens large lui ont donné cette casquette de cheffe d’orchestre des projets liés à l’univers de marque !