Le congé menstruel : idées et alternatives

24.07.2019    Catégories : Les règles et la santé

Le congé menstruel consiste à prévoir dans le code du travail 2 à 3 jours par mois de congés payés pour les femmes qui souffrent de dysménorrhée (règles douloureuses ). Ce projet fait débat car d’un côté ce serait un progrès de reconnaître cette pénibilité souvent négligée. De l’autre certains s’inquiètent du potentiel frein à l’embauche que pourrait constituer cette mesure.

Les règles douloureuses, ou dysménorrhée, affecteraient entre 50 et 80% des femmes durant leur règles.

Qu’est-ce que le congé menstruel ? Définition et historique.

Le concept est né au Japon en 1925, à l’origine pour limiter les fausses couches survenant chez les ouvrières qui travaillent plus de 10 heures par jours dans des conditions difficiles.

Le congé menstruel entre en vigueur officiellement en 1947. 

En 1948, Indonésie lui emboîte le pas. Toute femme peut bénéficier de deux jours de congés payés par mois. Cependant depuis la modification de la loi en 2003, l’employeur n’est plus obligé de payer ces congés, et les femmes qui le demandent doivent passer un examen médical qui prouve qu’elles ont leurs règles.

À Taïwan, le congé menstruel existe depuis 2013. Les femmes ont droit à trois jours de congés menstruels payés par an. Cependant dans certaines entreprises si la salariée prend son congé menstruel, elle peut voir son salaire baisser de 50%. 

Au global le congé menstruel est présent dans 7 pays dans le monde, dont les Philippines, la Corée du Sud, la Zambie et l’Italie.

Nos voisins italiens ont voté la création d’un congé menstruel en 2017, cependant l’accès y est complexe. Les femmes doivent fournir un certificat médical courant sur l’année attestant qu’elles souffrent pendant leurs règles et le remettre à leur employeur...

Le congé menstruel une fausse bonne idée ?

Si certains y voient une véritable avancée pour la condition féminine, d’autres s’inquiètent des potentielles répercussions sur la vie professionnelle des femmes. 

En effet, des congés payés supplémentaires, pourraient conduire les recruteurs à favoriser l'embauche d'hommes. 

Le congé menstruel viendrait alors renforcer le plafond de verre auquel sont confrontées les femmes les empêchant d'accéder aux fonctions supérieures.

Certains sociologues en France, comme Muriel Jolivet, pensent que le congé menstruel en Occident pourrait être perçu comme un marqueur d’inégalité homme/femme. 

Pour résumer : tout dépend de l’idée placée derrière l’intention du congé menstruel.

Au Japon, en 1965, 26% des Japonaises utilisaient le congé menstruel, contre moins de 1% aujourd’hui. Cette diminution est due à une pression sociale et une forme de honte subies par les Japonaises quant à leur menstruation.

L’imaginaire collectif japonais estime qu’une femme travaille moins bien en période de règles. C’est également au Japon que plusieurs entreprises imposent un calendrier de grossesses à leurs salariées et même un âge pour tomber enceinte. 

Dans ce cas on peut difficilement dire que ce congé constitue une réelle avancée pour la condition de la femme au travail.

L’application du congé menstruel en France : concrètement comment cela pourrait marcher ?

Dans cet article un avocat spécialiste en droit du travail témoigne de la faisabilité de ce congé en France. La mesure semble difficilement applicable en raison des questions qu’elle soulève :

-Comment évaluer la douleur ? Comment établir une durée type alors que les femmes n’ont pas toutes la même durée de cycle ? Comment gérer les absences si l’entreprise est composée exclusivement de femmes ?

-Est-ce que la demande doit se faire via la présentation d’un certificat médical attestant de dysménorrhée ou d’endométriose ? Dans ce cas quid de la confidentialité de la santé d’une employée ? De plus, qui a vraiment envie de parler de ses problèmes de menstruation à son employeur ?

-Le financement de ces congés peut être également mis en cause. Est-ce à la charge de l’employeur ? Ou à la charge de la sécurité sociale ?

Les nouvelles manières de travailler : une alternative au congé menstruel ?

Quand il est possible, le télétravail est peut-être la solution pour les femmes qui souffrent de règles douloureuses. Travailler depuis chez soi évite de suspendre son activité et permet d’exécuter les mêmes tâches que ses collègues mais dans un cadre adapté.

À défaut d’accord collectif sur le sujet, un échange de mails entre employeur et salarié peut formaliser la mise en place d'un télétravail occasionnel.

Cette solution pourrait simplifier la vie de celles qui cherchent juste à pouvoir poursuivre leur travail dans un cadre plus confortable que celui du bureau dans une période peu agréable à vivre. Et pour accompagner le télétravail voici quelques méthodes pour limiter la douleur.

Le progrès doit venir d’abord du coeur de l’entreprise

L’entreprise est notre lieu de vie principal, et pour cette raison les employeurs doivent oeuvrer au bien-être de leurs salariés. 

Alors pourquoi les femmes en sont-elles encore à chuchoter pour demander un tampon, à utiliser des sanitaires sans lavabo ou sans poubelle ?

Le congé menstruel serait une belle avancée dans la reconnaissance de la condition des femmes au travail.

En attendant, quelques mesures simples mais efficaces peuvent être prises pour que les mentalités changent dans nos open-space. Il serait temps que des distributeurs de protections périodiques soient installés dans les entreprises. 

Comme le souligne avec humour Guillaume Meurice dans sa chronique :

“Beaucoup de femmes sont touchées par les douleurs tous les mois et toujours aucune solution efficace n’a été trouvée, je vous rappelle au passage que si les mecs avaient leurs règles il y aurait déjà des tampax connectés en wifi qui donneraient les résultats du foot et la température de la bière.”

Article rédigé en période menstruelle douloureuse avec une bouillotte chaude en pyjama.

Ajouter un commentaire Abonnez-vous aux commentaires

 (avec http://)

Le produit a été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 éléments dans votre panier. Il y a un élément dans votre panier.
Total produits
Continuer le shopping Commander