tout sur la pilule du lendemain : fonctionnement, risques et prix

Anouk Perry
article publié le 30/06/2021 / dernière mise à jour le 12/07/2021

Comment fonctionne la pilule du lendemain, quand la prendre et où se la procurer gratuitement ? Explications, avec l’aide de la sage-femme Hélène Rialland.

la pilule du lendemain, c’est quoi ? — définition

La pilule du lendemain est un contraceptif d’urgence, son but est donc d’éviter une grossesse.

La notion d’urgence vient du fait que cette pilule ne fonctionne qu’après un rapport mal ou pas protégé (rupture de préservatif, oubli de contraception, autre…).

Elle diffère de la plupart des contraceptifs prescrits comme la pilule, le préservatif ou le DIU dans le sens où il s’agit ici uniquement d’une solution de secours à prendre après une prise de risque. 

À noter par ailleurs qu’elle ne protège que des grossesse et non des IST et MST. Pour ces dernières, seul le préservatif fait office de protection.

comment fonctionne la pilule du lendemain ? 

La pilule du lendemain a la forme d’un comprimé qui doit être avalé aussi simplement que l’on avale d’autres médicaments.

Elle fonctionne en cherchant à bloquer l’arrivée de l’ovulation à venir. La logique qui suit est simple : s’il n’y a pas d’ovulation, il n’y a pas de risque de tomber enceinte.

En revanche, si vous avez déjà ovulé et que la fécondation a eu lieu, elle ne servira à rien.

Il est important de noter à ce sujet qu’il ne s’agit pas d’une pilule abortive : la pilule du lendemain empêche une grossesse d’arriver, mais ne l’empêchera pas de se développer si elle est là.

quand prendre la pilule du lendemain, pour quelle efficacité ?

Il existe actuellement deux types de pilules du lendemain : celle au lévonorgestrel, qui peut se prendre jusqu’à 72 heures (3 jours) après un rapport sexuel non ou mal protégé, et celle à l’ulipristal acétate qui peut se prendre jusqu’à 120H (5 jours) après. Cette dernière est souvent appelée "pilule du surlendemain”.

Pour une meilleure efficacité, il est recommandé de la prendre au plus vite après le rapport à risque, idéalement dans les 12 premières heures.

Si dans les 24 premières heures, celle au lévonorgestrel n’est efficace qu’à 95% environ, ce taux chute à 85% le deuxième jour et 58% ensuite.

Ces chances de réussites (et d’échecs) expliquent le fait qu’il est très fortement conseillé de faire un test de grossesse environ 2 ou 3 semaines après le rapport à risque afin de s’assurer que la pilule du lendemain a bien fonctionné.  

où trouver la pilule du lendemain ?

La pilule du lendemain se trouve tout simplement en pharmacie où elle peut s’acheter librement, sans prescription.

De nombreuses autres institutions peuvent en fournir, souvent gratuitement. Par exemple :

  • Si vous êtes au collège ou au lycée, vous pouvez la demander auprès de votre infirmièr·e scolaire

  • Si vous êtes à l’université, vous pouvez la demander dans un service de médecine préventive

  • Les centres de planification ou d’éducation familiale (planning familial) peuvent en fournir

  • De même pour les CeDIDD (c’est à dire un centre de dépistage de MST et IST)

quel est le prix de la pilule du lendemain ?

La pilule du lendemain coûte en pharmacie entre 5 et un peu moins de 20€ environ, en fonction du modèle et du lieu de vente.

Si vous êtes mineur·e, la pilule du lendemain est toujours distribuée gratuitement et de manière anonyme, y compris en pharmacie.

N’hésitez pas à demander spécifiquement cette gratuité si on vous demande de payer alors que vous avez moins de 18 ans. C’est votre droit.

Si vous êtes majeur·e, certains lieux comme l’université ou les centres de dépistages peuvent a priori vous donner une pilule du lendemain gratuitement.

Une autre solution, intermédiaire, est de vous faire prescrire par votre médecin une pilule du lendemain. Cela permet de la faire rembourser à 65% par l’assurance maladie.

Cela peut sembler loquace de penser à de la prescription pour un produit qui s’utilise uniquement en urgence, mais cela peut vous permettre d’avoir une pilule du lendemain en préventif chez vous “au cas où” un rapport à risque arrive.

quels sont les effets secondaires de la pilule du lendemain ?

En stoppant l’ovulation, la pilule du lendemain provoque un bouleversement du cycle qui a de nombreuses conséquences. On retrouve entre autres :

  • Des saignements

  • Nausées 

  • Maux de ventre

  • Des maux de têtes et vertiges 

  • Tensions mammaire

  • Et enfin, des troubles du cycles : comme on a stoppé l’ovulation, il est difficile de prévoir quand la prochaine ovulation aura lieu, et donc quand les prochaines règles arriveront. 

Heureusement, ces effets secondaires restent bénins, comme le souligne la sage-femme Hélène Rialland :

« La pillule du lendemain n’a aucun effet secondaire grave, on peut d’ailleurs la donner à n’importe quelle personne, même malade, ce sans risque supplémentaire. »

FAQ - tout savoir sur la pilule du lendemain

quand les règles apparaissent-elles après la pilule du lendemain ?

la pilule du lendemain peut-elle retarder les règles ?

peut-on avoir des saignements avec la pilule du lendemain ?

la pilule du lendemain présente-t-elle un danger ?

combien de fois peut-on prendre la pilule du lendemain ?

est-il possible de prendre la pilule du lendemain pendant l’allaitement ?

comment savoir si la pilule du lendemain a fonctionné ?

peut-on demander la pilule du lendemain sans ordonnance ?

l’alcool peut-il nuire à l’efficacité de la pilule du lendemain ?

Anouk Perry
Anouk Perry
Rédactrice
À la fois journaliste web et réalisatrice de podcasts, Anouk Perry cumule les casquettes toujours dans un même but : démystifier l'intime ! Sa devise ? Il n'y a pas de question stupide. Sujets de prédilection : intimité et sexualité.