Que manger pendant ses règles ?

05.11.2019    Catégories : Les règles et la santé

C’est en téléchargeant une application pour suivre mes règles que je me suis rendue compte qu’il y a une corrélation entre les moments de mon cycle et ma faim. Par exemple, j’ai souvent un appétit d’ogre lorsque j’ovule, puis tout redevient à peu près normal jusqu’aux jours qui précèdent mes règles. Durant mon syndrome prémenstruel, j’ai à nouveau des fringales difficiles à réprimer. En parlant à mon entourage, je me rends bien compte que je ne suis pas seule dans ce cas. Viennent alors les questions : faut-il modifier son alimentation pendant ses règles ? Et comment gérer les fringales hormonales difficile à réprimer ?

L'alimentation pendant les règles.

Les aliments à éviter pendant les règles... et ceux conseillés

Il n’y a pas de secret, bien manger aide à se sentir mieux. Les règles font vivre à chaque cycle un chamboulement hormonal à votre corps et si l’alimentation n’est pas forcément ce qui va vous sauver, elle peut au moins faire figure de béquille.

La médecin nutritionniste Corinne Chicheportiche-Ayache conseille ainsi dans un article du Figaro les aliments forts en oméga 3 comme les poissons gras ou l’huile de colza, qui agissent sur le processus anti-inflammatoire.

La docteure préconise également de faire attention à son taux de magnésium, que l’on trouve par exemple dans les amandes et les noix. Après tout, une carence peut générer de l’anxiété et de la fatigue.

Dans un article de madmoiZelle, une naturopathe va plus loin en listant des aliments pro-inflammatoires à éviter parmi lesquels se trouvent les excitant (café, thé), les sucres raffinés, le gluten en forte quantité ou encore le lait de vache.

Enfin, l’alcool reste à boire avec modération (ou ne pas boire du tout) avant les règles. La consommation d'alcool excessive augmenterait les symptômes prémenstruels, comme l’explique une étude relayée par Sciences et Avenir.

Evidemment, ces listes sont à prendre uniquement comme des conseils et non des règles à suivre absolument. Tous les corps sont différents, et une meilleure alimentation ne suffira probablement pas à mettre fin à l’ensemble de vos souffrances.

Régime pendant les règles : bonne ou mauvaise idée ?

Le cycle menstruel est avant tout un cycle hormonal qui peut provoquer à divers moments des fringales parfois difficiles à réprimer. Sans avoir un mental d’acier face à la faim, il y a des solutions pour éviter de se laisser trop embarquer dans des grignotages incontrôlés.

Par exemple, manger une portion de féculent à chaque repas permet d’éviter que la sensation de faim revienne trop vite. On retrouve parmi les féculents les aliments suivant : le pain, les pâtes ou encore des légumineuses (haricots, lentilles, pois chiche…).

Si vous avez faim entre deux repas, privilégiez une collation équilibrée qui permettra de gérer votre satiété, comme par exemple une poignée d’amandes et une banane (vous apportant en bonus du magnésium et du potassium).

Attention à ne pas non plus vous limiter constamment : un régime ne doit jamais être commencé sans l’avis d’un médecin. Il arrive à tout le monde d’avoir des fringales et de grignoter, pas la peine de vous flageller si c’est votre cas !

Améliorer le transit intestinal pendant les règles grâce à l’alimentation

Les règles apportent avec elles un tas d’effets connexes, comme par exemple un transit perturbé. Ainsi, comme l’explique SantéMagazine, le taux de progestérone qui augmente tout au long du cycle peut provoquer une légère constipation.

En face, les prostaglandines provoquent des ballonnements et une envie pressante d’aller aux toilettes pendant les règles.

Pour palier ces soucis naturels, l'alimentation peut être une vraie aide. Pour commencer, boire beaucoup aide à combattre la constipation en ramollissant les selles. Les jus d’agrumes peuvent être laxatifs, tout comme une alimentation forte en fibre.

En cas de diarrhée, il est au contraire conseillé de privilégier les féculents et les légumes peu fibreux.

Dans tous les cas, l’alimentation n’est pas une donnée à prendre à la légère. Cet article donne des conseils, mais tous les corps sont différents.

Pour cette raison, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un nutritionniste en cas de souci lié à vos règles et/ou votre digestion. Lui seul pourra vous donner des conseils plus formels à ce sujet.

Articles en relation

Ajouter un commentaire Abonnez-vous aux commentaires

 (avec http://)

Le produit a été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 éléments dans votre panier. Il y a un élément dans votre panier.
Total produits
Continuer le shopping Commander