comment choisir ses premières protections menstruelles ?

Lise Famelart
article publié le 29/09/2021

Quelle que soit ta morphologie, tes prédispositions ou encore tes activités, il existe forcément un type de protection périodique adaptée. Mais elles sont si nombreuses que c’est parfois un peu impressionnant. On fait le point sur toutes les solutions disponibles.

Tes premières règles sont arrivées et tu te demandes quelles protections périodiques utiliser ? Entre les protections jetables, réutilisables, les culottes et maillots de bain menstruels et même les techniques comme le flux instinctif libre, il y a de quoi être un peu perdu·e. Pas de panique, nous sommes là pour te guider !

les précautions à prendre

Quelle que soit la protection périodique que tu choisiras d’utiliser, il est important de ne pas la porter trop longtemps. En fonction du flux sanguin, les protections peuvent être portées 4 à 6 heures d’affilée ou 12h pour les culottes menstruelles. Tu as peut-être déjà entendu parler du syndrome du choc toxique, qu’on associe souvent aux tampons : pour s’en prémunir, il est important de respecter cette règle (indiquée sur la notice d’utilisation des tes protections), et de bien se laver les mains avant et après avoir remplacé sa protection périodique. La nuit, l’idéal est de porter une protection externe, comme une serviette ou une culotte menstruelle.

L’intensité du flux varie : en effet, il peut être par exemple plus intense en début de période de règles, et plus léger vers la fin. Voilà pourquoi il ne faut pas hésiter à changer de type de protection au fil des jours. Peut-être te sentiras-tu mieux avec une serviette et une culotte menstruelle en début de cycle, puis un simple protège-slip te suffira en fin de règles… L’important, c’est de s’écouter.

Enfin, il faut garder en tête qu’avoir ses règles n’est pas quelque chose de honteux ou de bizarre. Si, au collège ou au lycée, tu n’as pas de protections durant tes règles, tu peux tout à fait aller voir l’infirmier·e de l’établissement pour qu’il ou elle t’en fournisse.

les meilleures protections pour débuter

La culotte menstruelle est idéale pour le confort. Elle est pourvue d’un insert qui absorbe le flux sanguin tout en restant agréable à porter. Dans Ma Culotte propose désormais un shorty menstruel en tailles 12 et 14 ans, ce qui te permet de les utiliser dès tes premières règles. Elle est aussi bien pratique dans les périodes d’incertitude : comme elle est confortable, elle peut être portée en dehors des règles, et permet d’être protégée si celles-ci arrivent de manière imprévue.  Il y a tout de même un point à prendre en compte : en cas de flux abondant, tu devras en changer au cours de la journée, il faudra donc avoir la possibilité de stocker la culotte tachée jusqu’à ton retour chez toi. Ou alors, glisse une serviette dans ta culotte menstruelle pour éviter de changer de culotte : ainsi, la serviette absorbera le sang en première partie de journée, et la culotte prendra le relais par la suite.

La serviette est le classique des premières protections : elle est facile à mettre en place, existe en version jetable et en version réutilisable. Elle se décline généralement en différentes versions en fonction de l’intensité du flux, et peut être portée la nuit. Les protège-slips sont une version plus fine des serviettes, qui peuvent être utilisés en cas de flux très léger, et qui prennent très peu de place dans le sac.

Enfin, les tampons et la cup peuvent aussi être envisagés dans le cadre des premières règles. Tous deux sont des dispositifs internes, le premier étant jetable et le second, réutilisable. Ils limitent efficacement les fuites, mais il est important de ne pas les porter plus de 4 à 6 heures pour éviter de potentielles infections. Contrairement à certaines rumeurs, ils n’ont aucun impact sur la “virginité” de la personne, dans le sens où ils ne modifient pas le corps. Comme dit plus haut, tu peux tout à fait combiner plusieurs types de protections, en utilisant par exemple une cup et une culotte de règles en même temps si tu as peur des fuites.

au sec en toutes circonstances

Les règles n’attendent pas le moment idéal pour se pointer : elles peuvent arriver la veille d’une journée plage, avant un cours de piscine… mais elles ne sont pas obligées de ruiner ta journée ! Le maillot de bain menstruel par exemple est très pratique pour se baigner pendant les règles. Il absorbe le flux sanguin en toute discrétion pendant 6 heures maximum, et peut même être combiné à une serviette si tu souhaites le porter en body à la plage avant la baignade.

Si tu as tes règles durant un cours de sport, le shorty menstruel peut se révéler très pratique : comme il est confortable, il ne te gênera pas dans ta pratique. D’ailleurs la coupe “shorty” permet une grande liberté de mouvement. À toi les beaux smash au badminton ou de super dunk au basket, si tu en as l’énergie ! Si tu utilises des protections internes comme une cup ou un tampon, il peut être utile d’y assortir une serviette afin de se prémunir de fuites accidentelles.

Quelle que soit la situation et la personne, il existe une protection périodique adaptée. Dans un premier temps, tu auras sûrement besoin de faire des tests pour déterminer ce qui te convient le mieux. Pour t’aider à y voir clair, tu peux te référer à nos guides d’utilisation pour des premières règles plus saines et plus sereines ✨

Lise Famelart
Lise Famelart
Rédactrice
Journaliste depuis quatre ans, Lise multiplie les sujets : témoignages, high-tech, littérature, santé… yogi dans l’âme, curieuse de tout, elle aime particulièrement poser des questions. Les témoignages et les interviews sont son dada.