sécheresse vaginale : définition, cause et traitements

Anouk Perry
article publié le 17/07/2020 / dernière mise à jour le 13/08/2020

Alors que les sécheresses vaginales font parties des symptômes les plus communs de la ménopause, elles restent malheureusement trop souvent tabou. Symptômes, causes et traitements : nous répondons à toutes vos questions à ce sujet.

sécheresses vaginales : qu’est-ce que c’est ? 

Comme son nom l’indique, la sécheresse vaginale se caractérise par le fait de sentir son vagin asséché. Concrètement, cela est dû à une perturbation de l’équilibre de la flore vaginale.

quels sont les symptômes de la sécheresse vaginale ? 

La sécheresse vaginale provoque une impression de brûlures, des irritations et des démangeaisons. Le vagin ne se lubrifie plus naturellement, ou avec beaucoup de difficultés, ce qui peut rendre la vie sexuelle plus compliquée et perturber la libido.

Par ailleurs, le pH naturel du vagin étant modifié, cela peut favoriser l’apparition de mycoses vaginales.

Il faut également faire attention à ne pas confondre la sécheresse vaginale avec d’autres pathologies telles que l’eczéma de la vulve. 

L’auto-médicamentation est donc à éviter : un mauvais traitement dû à un mauvais diagnostic peut aggraver la sécheresse intime.  

sécheresse vaginale : quelle en est sa cause ?

La sécheresse vaginale arrive le plus souvent lors de la ménopause : la chute d’hormone provoque une modification de l’équilibre de la flore vaginale. Et comme l’explique la gynécologue Nasrine Callet, cette situation peut toucher de nombreuses personnes à différents âges de la vie : 

« Après un accouchement par exemple, les ovaires ne sont pas encore réveillés. Il n’y a donc pas de sécrétion d’hormones, et du coup pas de stimulation des glandes du col de l’utérus, ce qui provoque un fort déséquilibre.
Cela peut arriver lors de la grossesse également, même si c’est moins fréquent.
Il arrive que des pilules faiblement dosées causent une carence hormonale, et en conséquence des sécheresses intimes… De même qu’une chimiothérapie. »

quels traitements pour traiter les sécheresses intimes ?

Pour les personnes ménopausées, on peut proposer de traiter les sécheresses vaginales en suivant un traitement hormonal (oestrogènes), par voie orale ou vaginale. 

Il existe également pour celles et ceux souffrant de sécheresses intimes des crèmes apaisantes afin de soulager la gêne occasionnée. 

Durant les rapports sexuels, du lubrifiant peut être utilisé en complément afin de faciliter la pénétration. Il est également conseillé de passer plus de temps sur la stimulation externe afin de favoriser la lubrification naturelle. 

Dans le cas d’un cancer hormono-dépendant, la prise d’hormone est rendue impossible. En plus du lubrifiant et de traitements naturels, des solutions novatrices  (généralement non remboursées par la sécurité sociale) peuvent être proposées. C’est par exemple le cas du laser vaginal pulsé, une technologie qui porterait ses fruits mais coûte plusieurs centaines d’euros la séance. 

Enfin, des traitements plus naturels permettent de pallier les sécheresses intimes, comme par exemple la prise de probiotiques, l’usage de gels spécifiques à l’aloé véra, ou encore l’utilisation de gélules à l’huile de bourrache. 

Dans tous les cas, un traitement ne s’improvise pas et il est important de consulter un médecin afin de traiter correctement sa sécheresse vaginale. 

#FAQ : sécheresse vaginale

#la ménopause entraîne-t-elle des sécheresses intimes ?

Les sécheresses intimes sont l’un des symptômes les plus courants de la ménopause, mais elles peuvent apparaître à divers degrés et se traitent donc différemment.

#j’ai des sécheresses vaginales pendant un rapport, que faire ?

Si le frottement et l’absence de lubrification n’apparaissent que pendant un rapport, il ne s’agit peut-être pas de sécheresses vaginales mais d’un défaut de lubrification. Dans tous les cas, privilégier une sexualité “externe” plus longue avant la pénétration et utiliser du lubrifiant peut aider. En cas de sécheresse vaginale avérée, de nombreux traitements sont possibles, comme la prise d’hormones par exemple. 

#après l’accouchement, peut-on souffrir de sécheresses intimes ? 

Il est commun de souffrir de sécheresses intimes après l’accouchement. Cela est dû à la chute d’hormones provoquant une perturbation de la flore vaginale. 

#enceinte, j’ai des sécheresses vaginales, comment y remédier ?

Si vous êtes enceinte et que vous souffrez de sécheresses vaginales, consultez un médecin qui saura vous aider. Attention à ne pas confondre sécheresse et mycoses : ces dernières sont très fréquentes pendant la grossesse. 

#les sécheresses intimes peuvent-elles provoquer des démangeaisons ?

Oui, il est commun que des sécheresses intimes provoquent des démangeaisons, de même que des brûlures et dans certains rares cas, des petites pertes de sang. 

#la pilule peut-elle entraîner des sécheresses vaginales ?

Oui, une pilule peut provoquer des sécheresses vaginales. Cela peut être dû à une carence hormonale causée par une pilule micro-dosée. En cas de doute, consultez un, voire plusieurs spécialistes. 

#l’homéopathie, la phytothérapie sont-elles efficaces contre les sécheresses intimes ?

Certains traitements naturels peuvent aider contre les sécheresses intimes, cependant en absence de résultat il est conseillé de voir un naturopathe pour vous aider dans votre guérison.

Anouk Perry
RĂ©dactrice
À la fois journaliste web et réalisatrice de podcasts, Anouk Perry cumule les casquettes toujours dans un même but : démystifier l'intime ! Sa devise ? Il n'y a pas de question stupide. Sujets de prédilection : intimité et sexualité.