Spotting: on vous dit tout sur ces saignements en dehors des règles

20.02.2018    Catégories : Les règles et la santé

Avez-vous déjà entendu parler de spotting? Non? Ce sont de légers saignements, en général sans danger, qui se produisent en dehors de la période des règles. ça vous parle? On vous explique pourquoi ces petites pertes peuvent arriver.

Spotting : des saignements pendant les règles

Le spotting : découvrir ce que c'est et apprendre à l'identifier

On ne cessera de vous le répéter : Le cycle menstruel féminin n'est pas toujours réglé comme une horloge et diffère d'une femme à l'autre. Même processus pour les symptômes qui accompagnent le cycle menstruel : certaines femmes souffriront de maux de ventre, seront plus gourmandes ou plus fatiguées. Et d'autres découvriront ce fameux spotting...
Derrière ce terme anglophone signifiant tache, se cachent de petits saignements qui se manifestent en dehors de la période des règles et qui touchent un grand nombre de femmes. Il ne faut pas confondre spotting et règles. Première différence : à contrario des menstrues, lors d'un spotting, le sang ne s'écoule pas en continu, mais plutôt goutte à goutte. Celui-ci provient de la cavité utérine. Autre différence : le spotting est moins abondant et d'une couleur généralement plus foncée (tirant parfois sur le marron). Enfin, les saignements du spotting sont ponctuels, contrairement aux menstruations qui sont cycliques.

*Vous avez déjà eu un des saignements en dehors de vos règles ? Pas de panique, généralement, ces saignements sont sans gravité. Cependant, s'ils persistent, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un gynécologue.

Les protections hygiéniques lavables pour le spotting

Quelles sont les causes de ces légers saignements, appelés spotting ?

Ces légers saignements peuvent provenir de divers facteurs. De nombreux événements physiologiques ou psychologiques viennent parfois dérégler tout le fonctionnement du corps.

La contraception hormonale

Si vous venez de changer ou d'arrêter votre contraceptif, il y a de grandes chances que vous retrouviez des petites tâches de sang dans votre culotte. Que ce soit une pilule, un stérilet, un implant ou un patch, le changement ou l'arrêt de votre moyen de contraception chamboule votre organisme qui a besoin de temps pour se réadapter aux modifications hormonales.
Il ne faut pas croire que la pilule permet à votre corps d'être réglé comme du papier à musique, car les femmes sous pilule développant un spotting sont nombreuses. La contraception hormonale contient un dosage précis d'hormones (œstrogènes et/ou progestérone). Ce dosage varie d’un moyen de contraception à l’autre (et même entre les types de pilules contraceptives !). Il est d'ailleurs possible que le moyen de contraception que l'on vous a prescrit contienne un dosage hormonal ne vous convenant pas, entraînant alors du spotting.

*Attention : n'arrêtez surtout pas votre contraceptif lorsque vous avez des saignements en dehors de vos règles. Cela ne signifie en aucun cas que votre contraception est inefficace. Son arrêt pourrait engendrer une ovulation et donc augmenter le risque de tomber enceinte.

Quand le stress, l'angoisse et les émotions créent du spotting

Vous le savez déjà, mais au delà des conséquences psychologiques, le stress peut aussi avoir des impacts sur le fonctionnement de votre corps. Et le cycle menstruel n'est pas épargné ! Une trop grande dose de stress, d'angoisse ou d'émotions peut engendrer un dérèglement hormonal et provoquer du spotting en dehors des menstrues. Une fois cette période de stress terminée, les saignements s'arrêtent.

Les longs voyages

En plus d'avoir un impact sur votre sommeil, le jet-lag peut également mettre en vrac tout votre cycle menstruel, surtout si le décalage horaire est important. Votre organisme a besoin d'un certain temps pour s'y adapter et peut réagir avec du spotting. Cela ne dure que quelques jours, le temps que votre horloge biologique se synchronise avec ce nouveau rythme.

Le spotting pendant la grossesse

Pour la plupart des femmes, la grossesse est synonyme de l'arrêt des menstruations. Or, un quart des femmes sont concernées par le spotting de grossesse. C'est ce qu'on appelle les "règles anniversaires". Même si l'ovule fécondé est présent dans l'utérus, le cycle menstruel ne s'en trouve pas immédiatement perturbé. Ces spotting sont généralement présents lors du premier trimestre.

Les premières règles

L'arrivée des premières règles est également une des causes du spotting. Le cycle menstruel va bientôt se mettre en place, ce qui engendre de légers saignements marrons. Il faut prendre ça comme une annonce : les premières menstruations ne vont pas tarder à pointer le bout de leur nez ! Cette période s'étale en général sur deux ans. Il est donc fort possible que vous rencontriez ces petites pertes ! D'où l'intérêt de toujours avoir des protections avec soi.

La pré-ménopause

La pré-ménopause, comme son nom l'indique est un passage avant la ménopause. Le corps, à nouveau affecté par des changements (plus de menstruations, plus d'ovulation...), peut réagir là aussi avec du spotting.

Les maladies gynécologiques peuvent déclencher du spotting

Enfin, dernière cause, et pas des moindres : une maladie ou une infection. Si le spotting se prolonge dans la durée ou s'il revient assez fréquemment cela peut être signe de maladies gynécologiques comme les fibromes utérins, d'une infection sexuellement transmissible ou d'endométriose. Nous vous conseillons de consulter un gynécologue pour pouvoir être rassurée.

Connaissiez-vous les causes du spotting ?

Articles en relation

Ajouter un commentaire Abonnez-vous aux commentaires

 (avec http://)

Le produit a été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 éléments dans votre panier. Il y a un élément dans votre panier.
Total produits (TVA incl.)
Total (TVA incl.)
Continuer le shopping Commander