comment se passe le suivi médical de la grossesse en France ?

Anouk Perry
article publié le 26/01/2021

Avant de tomber enceinte, le parcours médical de la grossesse peut sembler très flou. Pas de panique, voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur le sujet !

suivi médical de la grossesse : qu’est ce que c’est ? 

Chaque grossesse doit être suivie par un médecin. Sept rendez-vous sont prévus en tout, étalés tout au long de la grossesse et 100% remboursés par la Sécurité Sociale. 

Ce suivi médical de la personne enceinte permet de s’assurer que tout se passe bien question santé du parent, mais aussi du bébé. Même si de nombreuses grossesses se passent bien, des risques existent toujours. Déceler des anomalies au plus vite permet d’aviser des solutions plus adaptées.

C’est aussi le moment pour le père ou deuxième parent de poser des questions afin de mieux comprendre ce qu’il se passe dans le ventre de sa ou son conjoint·e, et ainsi d’appréhender plus sereinement la venue de ce nouvel enfant. 

vers qui se tourner pour un suivi de grossesse optimal ?

Dans le cas du suivi d’une grossesse normale, c’est-à-dire pas considérée comme “à risque”, vous pouvez choisir le­·la soignant·e que vous préférez, ou presque.

La sage-femme Hélène Rialland explique ainsi :

« On peut aller par exemple à l’hôpital, mais aussi voir des soignant·e·s libéraux comme un·e gynécologue, un·e sage femme ou même un·e médecin généraliste qui est formé·e et à l’aise à ce sujet. »

Si vous hésitez sur le·la médecin à choisir, sachez simplement que les sage-femmes sont les premier·e·s soignant·e·s indiqué·e·s pour suivre une grossesse “normale”.

Ils et elles ont l’avantage d’être à la fois spécialistes du sujet, souvent équipé·e·s pour faire des échographies dans leur cabinet et plus disponibles pour prendre un rendez-vous que nombre de gynécologues.

Et si, comme environ 20 % des grossesses, la vôtre est considérée comme “à risque”, il est probable que l’on vous dirige vers une maternité de type 3 pour le suivi. Ces établissements sont effectivement spécialisés pour prendre en charge les grossesses pathologiques.

les 7 rendez-vous obligatoires du suivi de grossesse

Au cours de la grossesse, sept rendez-vous sont prévus pour suivre médicalement le parent enceint·e, du 3e au 9e mois, à raison d’un rendez-vous par mois.

Évidemment, même si sept rendez-vous de suivi sont prévus uniquement, une grossesse peut nécessiter de nombreux autres examens.

Il faut par exemple consulter sans attendre au moindre saignement, si vous ressentez des douleurs anormales ou globalement si vous avez des inquiétudes.

Et dans le cas d’une grossesse à risques, des rendez-vous beaucoup plus fréquents peuvent être prévus.

je découvre que je suis enceinte, que faire ?

À la découverte de la grossesse, le suivi médical n’est pas encore formel.

Il est simplement conseillé de prendre rapidement un rendez-vous avec un·e médecin, un·e sage-femme ou un·e gynécologue afin de confirmer que le parent est bien enceint·e grâce à une prise de sang.

Ce premier rendez-vous est d’ailleurs une très bonne occasion pour les deux parents de poser toutes les questions que l’on se pose au sujet de la grossesse, de discuter de ses appréhensions et d’être rassuré·e en attendant le premier rendez-vous de suivi “officiel” qui n’aura souvent lieu qu’un mois ou deux plus tard.

suivi médical de la grossesse au premier trimestre : s’informer et régler l’administratif !

Le premier rendez-vous de suivi de grossesse officiel doit être fait entre le milieu et la fin du premier trimestre de grossesse environ, au plus tard à 14 semaines aménorrhées (on parle de semaines aménorrhées pour parler du nombre de semaines depuis les dernières règles).

Une première échographie est pratiquée, dans le but de vérifier que l’embryon s’est bien implanté, de le mesurer, de déterminer s’il y en a un ou plusieurs et de dater précisément le début de la grossesse. Des découvertes qu’il est bon de partager à deux !

Ce n’est seulement qu’à ce moment-là que la grossesse sera officialisée auprès de votre caisse d’assurance maladie, ainsi qu’à la CAF.

Ce rendez-vous est également important pour préparer le terrain de la grossesse : on en profite pour dépister certaines maladies (rubéole, syphilis, toxoplasmose…), déterminer le rhésus et faire un frottis si besoin.

suivi médical de la grossesse au deuxième trimestre : une échographie et la routine du suivi médical s’installe

Après ce premier rendez-vous de suivi médical de la grossesse, les suivants deviennent mensuels.

Au quatrième mois de grossesse a donc lieu le deuxième rendez-vous obligatoire du suivi. Un examen clinique et un autre gynécologique sont prévus dans le but de vérifier les constantes (taille, poids, tension, hauteur utérine, écoute du cœur de bébé, vérification des contractions, etc.). Il s’agit d’un contrôle de routine pour s’assurer que tout va bien.

Au cinquième mois, une échographie est prévue en plus de ce contrôle de routine. Elle sert avant tout à vérifier que le fœtus se développe normalement en examinant ses organes. C’est aussi à cette échographie qu’il est généralement possible de découvrir le sexe du bébé !

Enfin, au sixième mois le suivi se fait encore sous la forme d’un examen clinique et gynécologique. Petite subtilité, il est possible qu’on demande au parent enceint·e de faire à ce stade un hémogramme afin de dépister une anémie.

suivi médical de la grossesse au troisième trimestre : l’approche imminente de l’accouchement

Lors de la cinquième visite médicale, au septième mois, vous avez droit encore une fois aux examens habituels. En plus de ça, c’est à ce moment que le·la médecin va commencer à se focaliser sur les contractions

À huit mois de grossesse, c’est l’heure de la troisième et dernière échographie, afin d’entre autres contrôler la position du bébé. Un dernier coucou avant la rencontre, qu’il est évidemment possible de faire à deux avec l’autre parent.

L’enfant peut tarder à se mettre en place pour naître, et des massages du·de la médecin peuvent favoriser son mouvement, donc pas de panique s’il ou elle est encore en siège.

Le médecin vous donne également une ordonnance pour rencontrer l’anesthésiste. Ce rendez-vous est obligatoire, même si vous ne souhaitez pas la péridurale.

Enfin, le septième et dernier rendez-vous est prévu au neuvième mois. On vérifie une dernière fois la dilatation du col, la tension et on réalise les dernières analyses en vue de l’accouchement. L’accouchement est tout proche…

le suivi médical après l’accouchement…

Après l’accouchement, on a tendance à se focaliser sur le bébé qui vient de naître. Pourtant le corps vient de connaître un chamboulement et aura besoin d’un suivi médical dans ce qu’on appelle parfois “le quatrième trimestre de grossesse”.

Une consultation post-natale doit être effectuée entre 6 et 8 semaines après l’accouchement.

L’idée est tout d’abord de s’entretenir avec le parent qui a accouché (ainsi que son compagnon/sa compagne s’il ou elle le souhaite) afin de revenir sur la grossesse et la naissance, et de leur impact sur son corps.

L’idée est de vérifier votre tension artérielle et pouls, mais aussi vos cicatrices, si vous en avez, ainsi que de s’assurer que l’utérus est bien revenu à sa place et que les muscles du périnée restent toniques.

C’est aussi le moment de parler contraception si besoin, car rappelons-le, même en allaitant, il reste possible de tomber enceinte.

Si votre périnée semble être affaibli, le médecin peut prescrire des séances de rééducations du périnée.

Encore une fois, c’est votre corps. Ces rendez-vous sont obligatoires, mais si vous n’appréciez pas comment vous parle ou traite le·la médecin que vous rencontrez, allez en voir un·e autre. C’est votre grossesse et ce suivi médical est là pour vous en faire profiter et non la subir.

Anouk Perry
Anouk Perry
Rédactrice
À la fois journaliste web et réalisatrice de podcasts, Anouk Perry cumule les casquettes toujours dans un même but : démystifier l'intime ! Sa devise ? Il n'y a pas de question stupide. Sujets de prédilection : intimité et sexualité.