à quoi servent les trompes de Fallope ?

Margot Peignier
article publié le 12/03/2020 / dernière mise à jour le 17/03/2020

Les trompes de Fallope ont un rôle essentiel dans la rencontre entre l’ovule et les spermatozoïdes. Endommagées, elles peuvent être une des causes de l’infertilité. En moyenne entre 55 et 70 % des cas de salpingite (inflammation des trompes) concernent des femmes de moins de 25 ans.

Les trompes de Fallope

Définition : les trompes de Fallope, qu’est-ce que c’est ?

Leur nom provient de l’anatomiste italien Gabriel Fallope, connu au XVIe siècle notamment pour ses travaux sur l’appareil génital féminin. Les tubes utérins sont appelés les trompes de Fallope.

Fonction des trompes de Fallope

Les trompes de Fallope font partie de l’appareil génital féminin et sont situées entre les ovaires et l'utérus. Leur rôle est de porter les ovules fabriqués par les ovaires chaque mois jusqu'à l'utérus.

Le voyage des ovules dure six jours environ, ils sont poussés jusqu’à l’utérus par les cils de l’épithélium. Leur progression est déterminée par les mouvements de la trompe et ceux de sa muqueuse.

C'est au cours de ce déplacement qu'a lieu la fécondation car les spermatozoïdes y pénètrent et la fécondation se déroule au tiers supérieur.

L’embryon migre alors jusqu’à s’implanter au sein de la muqueuse utérine.

schéma des trompes de Fallope
Schéma des trompes de Fallope

Quelles sont les pathologies qui peuvent affecter les trompes de Fallope ?

Les trompes de Fallope peuvent être bouchées, inexistantes ou endommagées.

Ces affections font partie des principales causes de l’infertilité féminine. Lorsque les trompes sont bouchées cela gêne le mouvement et la progression de l’ovule et des spermatozoïdes et cela empêche la rencontre ! Ou la rencontre se fait mais l’oeuf ne pas progresser dans la trompe pour rejoindre l’utérus, il va alors s’implanter alors et la femme risque une grossesse extra-utérine.

Une ancienne infection ou une intervention chirurgicale dans cette zone peuvent causer des dommages mais pas seulement.

L’inflammation des trompes de Fallope ou Salpingite

La salpingite est l’inflammation d'une ou des deux trompes de Fallope on parle aussi de maladie inflammatoire pelvienne car l’inflammation peut aussi toucher les trompes, la paroi intérieure du col de l’utérus, l’utérus, les ovaires…

La cause la plus courante est la transmission d’une bactérie par voie sexuelle.

Quels sont les potentiels symptômes de cette infection ?

Il est conseillé de consulter rapidement un professionnel et de faire des tests en cas de : fièvre, douleurs pelviennes, pertes de sang anormales en dehors des menstruations et pertes vaginales malodorantes. Il est important de noter qu’il n’y a parfois aucun symptômes et c’est pourquoi il est essentiel de coupler une protection systématique (préservatif) à un dépistage régulier.

Si elle n’est pas soignée à temps, cette infection peut mener à la stérilité ou à un abcès. Deux IST qui peuvent provoquer cette infection :

  • La chlamydia : cette IST est la plus répandue, c’est une infection par bactérie qui se soigne très bien, sans dommages, si elle prise en charge à temps. Cependant en l’absence de traitement la chlamydia peut provoquer des inflammations chroniques et entraîner entre autres la stérilité.

  • La gonorrhée : plus connue sous son “joli” surnom de “chaude-pisse”, la gonorrhée est également une IST très fréquente. Diagnostiquée tardivement, elle peut provoquer des infections chroniques et, parfois, mener à la stérilité.

Si les maladies sexuellement transmissibles sont les causes les plus fréquentes de salpingite, d’autres facteurs peuvent en être à l’origine :

  • des bactéries peuvent entraîner des infections graves. Par exemple : les streptocoques, les staphylocoques, etc.

  • une autre infection causée sur un organe proche de l’appareil génital peut endommager la ou les trompes.

  • une intervention chirurgicale comme l’interruption volontaire de grossesse par curetage utérin.

  • la pose d’un stérilet ou dispositif intra-utérin.

La grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine, comme son nom l’indique, signifie que l’ovule fécondé se développe en dehors de l’utérus c’est-à-dire en dehors du nid qui lui avait été préparé.

Par conséquent, il peut se fixer dans le col de l’utérus, dans l’ovaire et fréquemment dans une des deux trompes de Fallope (5 sur le schéma).

Une grossesse extra-utérine diagnostiquée de façon trop tardive peut avoir des conséquences graves, en effet, la trompe dans laquelle l’ovule fécondé s’est fixé peut se casser et provoquer une hémorragie interne.

L'endométriose

Cette maladie qui touche une femme sur dix n’est réellement identifiée et soignée que depuis quelques années.

Pour comprendre ce qui se passe dans l’appareil génital féminin, il faut d’abord rappeler que pendant le cycle menstruel et sous l’influence des oestrogènes, l’endomètre s’épaissit pour accueillir un potentiel embryon (le fameux nid douillet). Sans ovulation l’endomètre est évacué, ce sont les règles.

Chez les femmes atteintes d’endométriose, ce tissu (même composition que l’endomètre) se développe à d’autres endroits, hors de l’utérus et cela développe des lésions. Sous l’influence des hormones pendant les règles, ces tissus saignent, provoquent des douleurs et des adhérences avec d’autres organes. Par conséquent les trompes peuvent être affectées.

Cancer de la trompe de Fallope

Bénignes ou malignes, des tumeurs peuvent se développer au sein des trompes de Fallope.

Comment traiter les obstructions des trompes ?

Le traitement choisi dépend de la cause de l’obstruction et il est obligatoire de consulter un médecin qui sera en mesure de prescrire une méthode ou un médicament adapté.

Si une seule des deux trompes est bouchée, il est toujours possible d’avoir un enfant même si c’est plus difficile.

Traitement médicamenteux

Un traitement à base d’hormones peut être prescrit en cas d’endométriose.

Opération chirurgicale des trompes

La chirurgie peut être une solution pour régler les problèmes de trompes bouchées notamment. L’opération chirurgicale peut les dégager.

Enfin, quand la chirurgie n'est pas indiquée et que les trompes sont abîmées de manière définitive et irréversible, une fécondation in vitro peut être proposée.

anatomie endométriose grossesse
Margot Peignier
Rédactrice
Employée en startup et rédactrice freelance depuis maintenant 4 ans, Margot est passionnée par les ressources humaines, la recherche du sens au travail et les femmes dans la tech. Sujets de prédilection : égalité et empowerment des femmes.